Image Publié le Mis à jour le

Législatives 2017 remerciements

Publié le Mis à jour le

Emprunt patriotique


La députée Obono veut pouvoir « niquer la France » ? Alors qu’elle quitte les dorures de la République !

Publié le Mis à jour le

Rachline amf

Communiqué de Presse de David Rachline, Sénateur-Maire de Fréjus du 21/06/2017

Danièle Obono, nouvellement élue députée de la « France Insoumise », qui a récemment participé à un débat organisé par les anti-Français des Indigènes de la République , avait également signé une pétition pour défendre la « chanson » du groupe ZEP intitulée  « Nique la France « .

Interrogée aujourd’hui à ce sujet dans les « Grandes Gueules » sur RMC, celle-ci a maintenu son soutien, mettant en avant la défense de la liberté d’expression et la « licence créative ».

En siégeant à l’Assemblée Nationale, cette Mme Obono semble ne pas avoir pris la mesure des siècles d’Histoire de France qui la contemplent et l’obligent. Etre une élue du peuple nécessite un minimum de respect pour les Français, la France et ses institutions.

Un Député est élu pour se mettre au service du peuple français, pas pour l’insulter.

Madame Obono veut pouvoir « niquer la France » tranquillement ? Alors qu’elle quitte les dorures de la République et renonce à tous les avantages liés !

Front National

Réaction du Front National au remaniement ministériel

Publié le Mis à jour le

Flamme large

Communiqué du Front National du 22/06/2017

Emmanuel Macron et Edouard Philippe ont dû procéder dans l’urgence à un remaniement beaucoup plus important qu’annoncé, suite aux nombreuses « démissions » dont a fait l’objet la première équipe nommée au lendemain de l’élection présidentielle.

A la suite de ce remaniement, deux promesses du candidat Macron sont d’ores et déjà parties en fumée : le nouveau gouvernement comporte 19 ministres de plein exercice, alors qu’une équipe resserrée de 15 personnes avait été annoncée ; la stabilité gouvernementale promise a quant elle volé en éclats.

La nouvelle équipe recycle, plus encore que la première, de nombreuses personnalités issues du système, à commencer par Florence Parly, ancienne secrétaire d’Etat de Lionel Jospin, et directrices de plusieurs sociétés publiques.

Madame Pénicaud reste ministre du travail, alors qu’elle vient d’être mise en cause dans une affaire en lien direct avec les anciennes responsabilités ministérielles d’Emmanuel Macron, ce qui laisse évidemment penser qu’elle sera le fusible idéal lorsque la nouvelle loi travail viendra à paralyser le pays et à symboliser les échecs du nouveau quinquennat.

En somme, cette équipe constituée dans l’urgence, et alors que le bateau gouvernemental prenait déjà l’eau, ne saura rassurer les Français en proie au doute. En effet, à peine un mois et demi après l’élection d’Emmanuel Macron, et des élections législatives marquées par une très forte abstention, il est déjà manifeste que le nouveau quinquennat démarre sur des bases très fragiles et que la déception sera rapidement au rendez-vous.

Le Front National sera pour les Français un rempart face à l’action délétère que compte mener ce gouvernement, continuateur, voire accélérateur, des politiques désastreuses que le système impose à la France depuis des décennies.

Front National

Pour la Commission européenne, l’idéologie immigrationniste passe avant la sécurité sanitaire !

Publié le

Commission européenneCommuniqué de presse de Mireille d’Ornano, cosigné par Jean-François Jalkh Député français au Parlement européen du 21/06/2017

À plusieurs reprises, j’ai tenu à interpeller la Commission européenne sur les liens entre immigration et risques sanitaires. Les réponses de Bruxelles ne semblent pas être à la hauteur de la gravité de la situation.

Les faits sont têtus : d’après le journal Le Monde, 60 % des nouveaux cas de tuberculose recensés en France concernent des personnes nées à l’étranger. Lorsqu’elle est interrogée sur la santé des migrants, la Commission européenne répond sur les « besoins de santé publique des migrants ».

Pourtant, les conséquences sur la santé des Européens ne sont pas moins préoccupantes ! En 2015, la Commission européenne affirmait à la fois ne disposer « que de peu d’informations précises sur la santé des migrants » et « [ne pas avoir l’intention] de proposer comme mesure de précaution des mesures de refoulement ».

Aussi, pour maîtriser les conséquences sanitaires de l’immigration, mes collègues et moi-même avons proposé plusieurs résolutions sur ces sujets. Celles-ci allaient de la prévention par des contrôles médicaux aux frontières à l’évaluation des coûts sanitaires liés à l’immigration.

Difficile de protéger la santé de nos concitoyens, quand on sait que le Parlement européen n’a souhaité donner suite à aucune de ces propositions des élus du Front National !

Sources : http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/06/10/le-faux-retour-de-la-tuberculose-en-france-du-aux-arrivees-de-migrants_4947490_4355770.html?xtmc=tuberculose_etranger&xtcr=3
http://www.europarl.europa.eu/sides/getAllAnswers.do?reference=E-2017-000203&language=FR http://www.europarl.europa.eu/sides/getAllAnswers.do?reference=E-2015-009067&language=FR
http://www.europarl.europa.eu/sides/getAllAnswers.do?reference=E-2015-010391&language=FR

Communiqué de presse du Bureau politique du Front National du 20/06/2017

Publié le

Flamme large

Communiqué de presse du Bureau politique du Front National du 20/06/2017

Afin de dresser un bilan des élections présidentielle et législatives et pour se préparer aux combats politiques futurs, le Bureau politique du Front national, réuni ce jour à Nanterre, a pris un certain nombre de décisions :

7 groupes de travail, constitués de membres du Bureau politique et de cadres du mouvement, vont se réunir au cours des trois prochaines semaines, pour évoquer différentes questions (programme et thèmes de campagne, stratégie, fonctionnement du mouvement, animation et gestion des fédérations, organisation des campagnes électorales et réunions publiques, propagande et communication, élus et implantation locale).

Lors d’un séminaire de travail qui se réunira au cours de la deuxième quinzaine du mois de juillet, chaque groupe présentera un rapport de ses travaux et des décisions en résulteront.

Un bureau de campagne pour les élections sénatoriales de septembre 2017 a été constitué, sous la responsabilité de Michel Guiniot et la Commission nationale d’investiture désignera les candidats FN début juillet.

La préparation des élections municipales de 2020 débutera dès la rentrée de septembre.

Le prochain Congrès national du Front National se déroulera en février ou mars 2018.

Front National

Point presse de Marine Le Pen du 19/06/2017

Publié le Mis à jour le

Deux élus pour LR dans le Jura, une LREM

Publié le

Circo Jura

Dans le Jura, La 1ère circonscription, celle qui regroupe Lons-le-Saunier et Saint-Amour sera aux mains du parti présidentiel  puisque la candidate de LREM Danielle Brulebois recueille 57,8% des voix face au candidat LR-UDI Cyrille Brero, 47,1%.

La deuxième circonscription, celle de Champagnole et de Saint-Claude elle reste à LR . En effet la députée sortante Marie-Christine Dalloz a été réélue pour un troisième mandat successif avec 57,17%  face à la candidate LREM 42,83% des suffrages.

La troisième, celle de Dole, Arbois et Salins-les-Bains, également reste LR avec la réélection  pour un quatrième mandat de Jean-Marie Sermier avec 56 % face au candidat du parti présidentiel Paul-Henri Bard.

Meeting de Marine Le Pen visé à Marseille : silence honteux des autorités

Publié le

Flamme large

Communiqué de presse du Front National du 16/05/2017

Près de deux mois après les faits, c’est par des fuites dans le journal Libération que nous apprenons que l’attentat déjoué de Marseille visait notamment le meeting marseillais de Marine Le Pen du 19 avril 2017. Selon les informations disponibles, les explosifs découverts auraient pu faire des dégâts considérables.

Il est surprenant, exceptionnel et parfaitement inadmissible, que jamais Marine Le Pen ni son équipe de campagne n’aient été informées par les autorités de cette menace très grave. Elle leur serait aujourd’hui toujours inconnue si des fuites de presse n’avaient pas eu lieu.

La lutte contre le terrorisme suppose de s’extraire des petits raisonnements politiciens ou électoralistes et de travailler en bonne intelligence avec tout le monde, y compris des adversaires politiques. Sur l’affaire de Marseille il semble que le gouvernement se soit placé très loin de cette exigence.

Le ministre de la Justice doit évidemment ouvrir une enquête afin de découvrir les raisons de cette grave dissimulation.

Front National