Image Publié le Mis à jour le

marine-clairvaux-7


affiche-2017
adhesion-dec-2016

campagne-numerique-2017

Slogan des JO : battons-nous pour la langue française !

Publié le

 

paris-2024

Communiqué de presse de Franck de La Personne, Comédien, metteur en scène du 19/02/2017

Devant le scandale absolu du choix du slogan en langue anglaise placé sur la Tour Eiffel, fait par le comité de Candidature de Paris aux jeux olympiques et encouragé par mesdames Hidalgo et Pécresse, tous les amoureux de la langue ont réagi dans un sursaut vital !

Nous avons enfin constaté que nos immortels n’étaient pas tous morts comme on finissait par le penser !

J’adresse mes remerciements et l’assurance de mon admiration à nos Académiciens.

Merci également au courage des Associations de Défense de la Langue Française pour leur vive et rapide intervention ! Merci pour leur plainte en justice…

Il est plus que temps d’interroger le petit monde fermé de la Culture afin de lui poser la question : la langue française, la Culture française, on en fait quoi ?! On la garde ou on la jette ?! Ce débat crucial est enfin ouvert.

J’appelle avec Marine Le Pen tous les Français, quelles que soient leurs origines , quelles que soient leurs convictions politiques, mais tous fiers (!) de notre sublime Langue française, à soutenir cette action par tous moyens qu’ ils jugeront utiles à cette cause !

Notre Langue est et demeurera le grand véhicule d une pensée civilisationnelle et universelle de Justice et de Liberté.

Cette force sera notre protection dans les temps à venir, face à la désespérance mondialiste !

Front National

Le soutien du Syndicat de la magistrature aux manifestations anti-police est un danger pour la République !

Publié le

marine-france-3-juin-2016

Par Marine Le Pen le 18/02/2017

En plein état d’urgence, il est à mon sens tout à fait irresponsable de laisser s’organiser une manifestation contre la police et de prétendues violences policières. Que le gouvernement ne prenne aucune disposition pourrait à la limite ne pas surprendre. Ce gouvernement est en effet resté sans réaction pendant des années devant des racailles qui font leur loi dans certains quartiers et n’hésitent pas à déchaîner leur violence dès qu’une manifestation leur en donne l’occasion, ce gouvernement a toujours laissé les milices d’extrême gauche s’allier à ces mêmes pilleurs et casseurs sans jamais les mettre en cause et les dissoudre, ce gouvernement se précipite au chevet des très rares victimes de violences policières sans même attendre que la lumière et la justice soient faites. Ce gouvernement donc ne nous surprendra pas en laissant s’organiser des manifestations potentiellement dangereuses.

En réalité, à travers cette complaisance irresponsable, il cherche à appeler une paix sociale, de même que nombre d’élus LR ou PS le font à coup de subventions dans certaines villes. C’est une pratique désormais très répandue, elle sert à faire croire aux Français que la situation est sous contrôle, alors même que la gangrène du communautarisme, la haine de la France et la volonté d’en découdre prospèrent de manière parfaitement inquiétante dans notre pays, laissant déjà pointer le risque d’une véritable guerre civile.

Mais il est parfaitement scandaleux d’apprendre dans le même temps que le Syndicat de la magistrature apporte son soutien à ces manifestations anti-police ! Ce syndicat, qui s’illustre à chaque occasion par un laxisme inouï, qui donne des leçons de morale à la terre entière en permanence, vient signifier aujourd’hui, par cet appel à manifester, qu’il méprise totalement les forces de l’ordre.

Faut-il rappeler que les magistrats, pour faire leur travail, ont besoin d’une police forte et efficace ? Faut-il leur rappeler que cette même police, de même que la gendarmerie, a aujourd’hui besoin de tout sauf d’être mise en accusation permanente ? Ce syndicat comprend-il le message terrible qu’il envoie à ces jeunes casseurs et à toute cette population en guerre contre l’autorité républicaine ?

C’est à côté d’autres organisations coupables que le Syndicat de la magistrature préfère se ranger. Aux côtés du Cran, de SOS racisme, de la ligue des droits de l’homme, et d’autres associations encore, toutes grassement subventionnées alors qu’elles ne représentent personne, le Syndicat de la magistrature se décrédibilise encore une fois de manière honteuse. Il révèle son vrai visage : celui d’une organisation en réalité parfaitement mal à l’aise avec la notion d’Etat de droit, avec l’autorité républicaine, et en réalité avec l’idée de Justice elle-même.

On comprend mieux à travers de tels agissements, pourquoi dans de nombreux cas les décisions judiciaires concernant les délinquants sont pour le moins laxistes, et pourquoi tant de policiers et gendarmes sont si souvent découragés de voir ceux qu’ils arrêtent immédiatement bénéficier de la clémence incompréhensible des juges.

Le Syndicat de la magistrature ferait mieux de soutenir les policiers et gendarmes dans leurs tâches de plus en plus difficiles, plutôt que de s’associer aux attaques perfides lancées contre la police et de devenir un danger pour la République !

Nous savons qu’il faut en France plus de juges, qu’il faut donner plus de moyens à la Justice. Mais il faut aussi demander aux magistrats de s’abstenir de lancer de tels messages politiques dévastateurs. C’est pourquoi j’ai mis dans mon projet présidentiel mon souhait de revoir la formation des magistrats, et d’en finir véritablement avec la culture du laxisme. Comme dans le reste des domaines qui relèvent de l’action présidentielle, en matière de Justice, je compte bien aussi remettre de l’ordre.

Marine 2017

La Lettre de Marine du 17 février 2017

Publié le Mis à jour le

Marine 29072016 France 2

Par Marine Le Pen le 17/02/2017

J’ai cette semaine participé au vote organisé au parlement européen sur le funeste traité CETA, traité de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne. Comme j’ai pu l’expliquer dans l’hémicycle, dans une vidéo mise en ligne, et encore lors de notre rendez-vous en direct sur Facebook, ce traité est une très mauvaise nouvelle pour les Français. En supprimant les droits de douane, ce texte va considérablement augmenter les importations en provenance du Canada, et donc réduire les parts de marché de nos éleveurs. Les services publics devront fonctionner dans une logique purement marchande. Et les contentieux seront réglés par des tribunaux privés, avec un risque considérable de conflit d’intérêt parmi les avocats d’affaires ou juristes qui feront office de juges. Il est inacceptable de soumettre la France à une telle « justice » privée, sous l’influence des multinationales.

Bref, moins de protection pour notre économie, destruction d’emplois, risques sanitaires pour les consommateurs, et perte d’indépendance… Nos députés ont évidemment voté contre ce texte, mais les soutiens de MM. Fillon et Macron, eux, ont voté pour !
 
Ma campagne sinon gagne en puissance ! Je visite ce jour le barrage de Vouglans dans le Jura, pour aborder la question de la production d’énergie hydroélectrique et celle de l’indépendance énergétique de la France. Non loin de là ensuite, c’est à Clairvaux-les-Lacs où je tiens ma première réunion publique depuis le lancement de ma campagne à Lyon. C’est une joie pour moi d’aller à la rencontre des Français, militants et sympathisants patriotes, de tous ceux qui s’intéressent à notre belle campagne et se mobilisent sur le terrain pour nous faire gagner en mai prochain.
 
J’ai cette semaine invité mes fans sur Facebook à relayer au maximum notre campagne sur internet. C’est important. Et je vous invite à faire de même : partagez les contenus, invitez vos amis à nous suivre, faites vivre les idées patriotes dans le débat ! Bonne campagne !

Marine 2017

Manifestations contre la police : je demande l’interdiction

Publié le

marine-frejus-3

Communiqué de presse de Marine Le Pen du 18/02/2017

Des manifestations « contre les violences policières » sont prévues cet après-midi dans toute la France, suite à l’affaire Théo.

Alors que notre pays est toujours en état d’urgence, alors que ces manifestations ont systématiquement sombré dans la violence, la haine et les dégradations ces derniers jours, il est incompréhensible que le gouvernement n’ait pas pris les mesures qui s’imposent pour interdire ces rassemblements et garantir l’ordre républicain. Il faut mettre hors d’état de nuire les milices d’extrême gauche ultraviolentes vis à vis desquelles le pouvoir fait preuve d’une grande complaisance.

Ce serait aussi l’occasion d’éviter que ne soient une nouvelle fois entonnés d’immondes slogans insultants pour l’ensemble de nos forces de l’ordre et insultants pour la France.

Je demande donc aux autorités compétentes d’interdire ces manifestations à haut risque.

Front National

Au Parlement européen, les députés LR bradent les intérêts de l’agriculture française

Publié le

Loiseau Ferrand.jpg

Communiqué de presse de Philippe Loiseau et Edouard Ferrand, Députés français au Parlement européen, Membres de la Commission Agriculture et Développement rural du 17/02/2017

En votant en faveur ou en ne s’opposant pas au traité CETA au Parlement européen, les députés européens LR ont tombé les masques et prouvé une nouvelle fois qu’ils ne défendent pas l’agriculture française. Cet infâme traité CETA fragilisera en effet toujours plus la situation déjà précaire de nos agriculteurs. Michel Dantin, le « Monsieur Agriculture » de François Fillon, a même soutenu vigoureusement ce traité !

Ce vote est un véritable acte d’hostilité envers nos filières agricoles, que ce soit l’élevage ou les filières céréalières, qui vont devoir souffrir la libéralisation des échanges avec le Canada et une concurrence déloyale insupportable.

Les députés LR ont aussi accepté que les appellations protégées soient réduites à leur strict minimum, faisant peser un vrai risque sur la traçabilité des produits et la santé des Français. Ce traité jettera enfin dans la précarité des milliers de nos paysans, et mettre toujours plus à mal notre pays et son économie.

Il est plus que temps que nous redevenions une grande puissance agricole, qui défend ses intérêts et ceux des exploitations françaises : pour cela, il nous faut Marine Le Pen qui redonnera à la France sa souveraineté commerciale et défendra une vraie politique agricole au service de nos agriculteurs.

Front National

Encore un scandale dans les abattoirs !

Publié le

FN Pupitre

Communiqué de Presse du Front National du 17/02/2017

Ce matin, l’association L-214 a publié une nouvelle vidéo montrant la maltraitance de cochons dans l’abattoir de Houdan (Yvelines). Dans cet abattoir, des caméras ont été installées depuis longtemps et un contrôle a été effectué en avril 2016, sans aucune conséquence.

Manifestement, il y a un problème majeur de maltraitance des animaux dans la filière de la viande en France et les pressions toujours croissantes de la concurrence européenne et mondiale n’y sont pas pour rien. Il est indispensable que la France adopte une politique ferme et cohérente pour mettre fin à ces pratiques inacceptables.

Il faut donc renforcer les contrôles et surtout sanctionner sans laxisme les infractions et les abus. Le nombre d’inspecteurs vétérinaires n’est pas assez important pour assurer un suivi régulier et la formation du personnel des abattoirs est insuffisante. Cela doit changer. Il faut aussi protéger nos éleveurs et l’ensemble de la filière en interdisant l’importation de viande issue d’animaux abattus d’une façon que nous voulons voir disparaître en France. Dans ce cadre, il est essentiel de dénoncer le traité de libre-échange intégral signé entre le Canada et l’Union européenne qui augmente considérablement les quotas de viande importée en France. Il faut également revenir sur la libre circulation des biens imposée par l’Union européenne car il est inutile d’imposer des normes strictes aux abattoirs français si on fait venir de la viande de pays qui ne les respectent pas.

Marine Le Pen est la seule candidate qui s’engage à faire de la protection animale une priorité nationale (engagement 137) et qui est prête à remettre en cause les règles de l’Union européenne et du libre-échange. Ce n’est qu’avec la politique qu’elle mettra en œuvre que nos agriculteurs seront protégés, que les abattoirs ne connaîtront plus de scandales et que les Français pourront avoir dans leur assiette une viande saine, issue d’animaux élevés dans de bonnes conditions et abattus dignement.

Front National

Ma cliente n’a jamais « reconnu avoir salarié fictivement » son assistant mais a fait procéder à une régularisation comptable

Publié le

justice-2

Communiqué de Maître Marcel Ceccaldi, Avocat de Marine Le Pen du 17/02/2017

Certains médias ont réitéré des allégations déjà formulées opportunément par Martin Schulz dix jours avant les élections départementales de 2015 à l’encontre de Marine Le Pen, pour un contrat datant pourtant de 2011, se fondant sur le rapport final de l’OLAF dont la communication m’a d’ailleurs toujours été refusée.

Nous rappelons que l’OLAF est un organisme de la commission européenne contre lequel nous avons déposé une plainte pénale. Cette plainte vient justement de faire l’objet d’une désignation d’un juge d’instruction belge. Il est à noter que l’OLAF pourtant dûment saisie depuis deux ans a fermé les yeux sur les nombreuses irrégularités du mandat de Martin Schulz récemment rappelées par la presse allemande et la presse britannique (et non par la presse française…).

Le parlement ne peut ignorer, et toutes les preuves existent, que d’octobre à décembre 2011 les sommes versées au tiers-payant (seul habilité à rédiger les feuilles de paie et à verser leurs salaires aux assistants) et non reversées au salarié l’ont été au titre d’une régularisation tout à fait légitime, visée par le parlement européen et justifiée par ce même tiers-payant.

En d’autres termes, ma cliente conteste absolument les allégations selon lesquelles son assistant aurait touché la somme de 7200 euros nets par mois pour trois mois de travail à temps partiel.

Les sommes en question ont été versées à un tiers-payant au titre d’une régularisation, pour des salaires touchés par son assistant, correspondant à plusieurs mois de travail et d’un montant très inférieur à ceux avancés.

Par ailleurs, contrairement à d’autres allégations, ma cliente n’a jamais « reconnu avoir salarié fictivement » son assistant mais a fait procéder à une régularisation comptable. Elle n’a d’ailleurs jamais fait l’objet de la moindre audition de la part de l’OLAF.

Front National