Les céréaliers français victimes d’une année noire et d’une crise sans précédent

Publié le

Agriculture 4

Communiqué d’Edouard Ferrand et Philippe Loiseau, Députés français au Parlement européen du 02/08/2016

Après les éleveurs et les maraîchers, la situation des céréaliers français est sans précédent. Elle est catastrophique ! Les exploitations agricoles, déjà fragilisées par la politique agricole commune avec des trésoreries exsangues, viennent de réaliser une moisson catastrophique. Une récolte 2016 épouvantable due à un excès d’eau, de froid et de manque de soleil au moment de la fécondation et de la sortie des fleurs.

Dans le même temps, les Etats-Unis et l’Ukraine ont réalisé une production mondiale record de blé. Cet excès d’offre entraîne une chute des cours mondiaux et menace les producteurs de blé français. Les cours sont tombés de 210 euros la tonne en 2012 à 140 euros aujourd’hui.

Enfin, les spéculateurs parient sur les baisses des cours via les transactions fictives qu’ils effectuent sur le marché à terme concernant des blés pas encore récoltés, voire même pas semés. Quand ils sont semés, c’est la météo qui sert de support à la spéculation.

L’heure est grave. L’outil céréalier qui assure depuis toujours l’indépendance alimentaire de notre nation et sa souveraineté, est en passe d’être définitivement démantelé. Face à de tels enjeux, nos gouvernements successifs ont préféré déléguer la gestion de l’agriculture française aux irresponsables de la Commission européenne. Il est temps de retrouver notre politique agricole française.

Front National

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s