Burkini : l’association Smile13, l’un des multiples faux-nez de l’islamisme en France ?

Publié le

FN Pupitre

Communiqué de presse du Front National du 04/08/2016

Le scandale de l’association « Smile13 », proposant l’organisation d’une journée piscine réservée aux femmes avec consigne de venir en « burkini ou jibeb », a mis en lumière un autre problème grave qui menace notre société et qui appelle une réponse ferme des pouvoir publics : celui de l’infiltration de l’islamisme dans la société civile.

En effet, sous couvert d’activités anodines, des groupes d’influence islamistes se constituent régulièrement en associations et s’immiscent dans la société civile en diffusant une idéologie fondamentalement contraire aux valeurs de la République. Ces faux-nez de l’islamisme pullulent en France et, bénéficiant souvent d’argent public, servent également de support à tous les clientélismes.

Le cas de l’association « Smile13 », dont une partie des activités réelles n’est absolument pas conforme à celles déclarées en préfecture (notamment les cours d’arabe pour l’étude du Coran ou les activités diverses en lien avec le Ramadan), est à ce titre très révélateur. Nous demandons que les collectivités territoriales sur les territoires desquelles l’association Smile13 œuvre essentiellement, c’est à dire la commune de Marseille, le département des Bouches-du-Rhône et la région PACA, certifient qu’aucune subvention publique n’a été versée à cette association, ce qui, dans le cas contraire, serait absolument scandaleux.

La question se pose en effet de savoir si les activités telles que « l’aide juridique », « la formation aux nouvelles technologies » ou « la distribution de colis humanitaires », comme annoncé dans les statuts de Smile13, sont effectives ou si elle n’avaient pour but que de tenter d’obtenir des subventions publiques ?

En outre, puisque cette association se livre à des activités manifestement non-conformes à son objet social, les pouvoirs publics doivent diligenter une enquête pour vérifier si d’autres activités non-déclarées ont été menées qui pourraient justifier sa dissolution par voie judiciaire.

Au-delà, l’Etat, au travers de ses préfectures, doit de toute urgence engager une politique de recensement des associations communautaristes pour mettre au jour les groupes d’influence islamistes, les dissoudre lorsque leur objet social ne correspond pas à la réalité et bien entendu les priver de toute subvention publique lorsqu’ils en bénéficient.

Front National

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s