Condamnation de Philippe Vardon : selon que vous serez délinquant multirécidiviste ou militant politique du Front National, les jugements de Cour vous rendront blanc ou noir

Publié le

Briois 8

Communiqué de presse de Steeve Briois, maire d’Hénin Beaumont, député européen et vice-président du Front National en charge des exécutifs locaux du 04/10/2016

Philippe Vardon, conseiller régional FN de PACA a été condamné par le tribunal correctionnel de Draguignan à 6 mois de prison ferme pour avoir défendu sa femme et ses jeunes enfants : tel est le constat effrayant que l’on peut tirer de cette décision de justice aussi inique qu’incompréhensible au regard des faits qui, dans ce dossier, accablent les agresseurs.

Philippe Vardon s’était simplement déplacé en famille à Fréjus pour assister aux résultats de l’élection municipale et féliciter le nouveau maire David Rachline, quand il a été pris à parti par trois individus venus manifester contre le verdict des urnes. L’ayant reconnu, ces derniers sont descendus de leur véhicule et l’ont pourchassé dans les ruelles de Port Fréjus. C’est au moment où l’un des plus virulents a tenté de porter un coup à Philippe Vardon en présence de son fils de trois ans, que ce dernier a simplement fait usage du lacrymogène de sa femme pour éloigner les agresseurs. Pour rappel, l’un des trois agresseurs, présent au tribunal le jour du verdict, affiche à son casier judiciaire, pas moins de douze condamnations, notamment pour vols et violences.

Si l’on en croit les juges, pour être innocenté, Philippe Vardon aurait été plus inspiré de courber l’échine au risque de laisser sa femme et ses enfants sans défense face à des individus ultraviolents et armés de manivelles et de démonte pneus. Il ne fait plus aucun doute que l’on assiste aujourd’hui à une justice à deux vitesses : laxiste avec des délinquants multirécidivistes dont tout le monde sait qu’ils constituent une menace grave pour la sécurité des personnes et l’ordre public, et impitoyable avec d’honnêtes citoyens qui ne font qu’exercer leur droit à la légitime défense. En fin de compte, Philippe Vardon avait le choix entre 6 mois de prison ferme et 6 mois d’immobilisation à l’hôpital.

Steeve Briois apporte tout son soutien à Philippe Vardon ainsi qu’à tous les honnêtes citoyens assimilés à des délinquants potentiels pour s’être simplement défendus face à la racaille. Une réforme profonde de la justice s’impose pour que le droit à la légitime défense soit vraiment reconnu et que les délinquants soient condamnés et effectuent des peines de prison exemplaires.

Front National

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s