Chiffres de Médecins du Monde : le mythe du « réfugié » passe à la trappe

Publié le

bay-officielle

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen du 17/11/2016

Le dernier rapport de l’observatoire de l’ONG Médecins du Monde jette un discrédit cinglant au mythe de migrants majoritairement réfugiés. Parmi les près de 10 000 personnes interrogées, une majorité des étrangers entrés en France (53,1%) a ainsi indiqué avoir émigré pour des raisons économiques, tandis que seuls 13,7% des migrants ont affirmé avoir fui la guerre.

Ces chiffres confirment le diagnostic établi par le Front National sur la submersion migratoire dont notre pays est victime, et balaient la propagande gouvernementale qui n’a en réalité d’autre but, comme l’a exprimé Manuel Valls, que de procéder à des régularisations puis des naturalisations massives – alors que celles-ci ont déjà explosé depuis janvier 2016 – à l’approche de l’élection présidentielle.

Il est totalement irresponsable de poursuivre une politique d’immigration de masse dont les conséquences sont terribles pour notre peuple, qui n’a ni les moyens de prendre en charge le coût que cela représente, ni la volonté de voir son identité et son mode de vie remis en cause par ces arrivées massives d’immigrés clandestins.

La France ne doit plus accepter le moindre clandestin sur son territoire et restreindre drastiquement l’accès au droit d’asile, devenu une véritable filière à part entière de l’immigration illégale.

Front National

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s