Avec François Fillon, gare au rhume !

Publié le Mis à jour le

philippot-lorraine

Communiqué de presse de Florian Philippot, Vice-président du Front National du 12/12/2016

Ce lundi matin, Jérôme Chartier, proche de François Fillon s’est laissé à quelques confidences inquiétantes sur le projet santé de son candidat, mettant sur le même plan la prise en charge du rhume et ce qu’il appelle avec mépris la « médecine de confort ». Rappelons que l’OMS définit la santé comme « un état de complet bien-être physique, mental et social, ne se limitant pas à une absence de maladie ».

Alors que Mme Stoppa-Lyonnet, conseillère santé de François Fillon, souhaite déjà retirer la grippe, les troubles digestifs, le dentaire, l’optique, et les prothèses auditives du panier de soins remboursés par la Sécurité Sociale, souhaitant uniquement une prise en charge du « gros risque », c’est-à-dire les maladies graves et de longue durée, M. Chartier affirme, dans la même veine, que les rhumes ne seraient plus pris en charge par l’Assurance maladie. Tout du moins, cela « dépend de quel rhume ». Que dirons-nous aux personnes âgées, aux mères de famille inquiètes pour leurs enfants qui iront consulter ?

Une prise en charge différenciée des consultations médicales en fonction de la sévérité des pathologies n’est pas acceptable : la solidarité est un principe fondamental de la Sécurité Sociale. Ce qui s’apparente à un rhume peut être plus sévère, or si le risque existe de ne pas être pris en charge pour sa consultation dans le cadre d’une pathologie bénigne, le renoncement aux soins pourrait exploser chez les plus précaires.

L’imprécision entourant le projet santé de François Fillon est très inquiétante, et ne laisse rien présager de bon. Ce projet semble être bâti au bénéfice exclusif d’intérêts particuliers, contre l’intérêt général.

Marine Le Pen s’engage à protéger notre système de Sécurité Sociale, et à assurer un remboursement optimal à tous les Français pour lutter contre le renoncement aux soins, et les complications coûteuses qu’il peut induire. La lutte contre la fraude, le refus de l’immigration sanitaire et l’innovation constituent une manne afin de réaliser les économies nécessaires pour pérenniser le financement public de la Sécurité Sociale et même l’améliorer.

Front National

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s