Actualités

Deux élus pour LR dans le Jura, une LREM

Publié le

Circo Jura

Dans le Jura, La 1ère circonscription, celle qui regroupe Lons-le-Saunier et Saint-Amour sera aux mains du parti présidentiel  puisque la candidate de LREM Danielle Brulebois recueille 57,8% des voix face au candidat LR-UDI Cyrille Brero, 47,1%.

La deuxième circonscription, celle de Champagnole et de Saint-Claude elle reste à LR . En effet la députée sortante Marie-Christine Dalloz a été réélue pour un troisième mandat successif avec 57,17%  face à la candidate LREM 42,83% des suffrages.

La troisième, celle de Dole, Arbois et Salins-les-Bains, également reste LR avec la réélection  pour un quatrième mandat de Jean-Marie Sermier avec 56 % face au candidat du parti présidentiel Paul-Henri Bard.

Le parti du président « comble les trous »…

Publié le Mis à jour le

carte-jura-circonscriptions

Le parti présidentiel qui n’avait qu’une candidate annoncée dans le Jura sur la 2ème circonscription en la personne d’Anne Prost-Grosjean où elle affrontera notamment Nathalie Desseigne, vient de « combler les trous » puisque au final ce sont Paul-Henri Bard pour la troisième et Danielle Brulebois pour la1ère qui ont été investis hier soir.

Le député-maire de Dole Jean-Marie Sermier (LR) , la communiste Laurence Bernier pour l’étonnante coalition rouge-rose-verte  mais aussi Stéphane Montrelay pour le Front National auront donc face à eux un membre du Modem avec Paul-Henri Bard, qui aura du attendre la fin de la « gueguerre » entre les dirigeants de La République en Marche et François Bayrou qui n’était pas satisfait du sort réservé à son parti, ce dolois, ancien candidat sur la liste du parti centriste aux élections européennes de 2014 et secrétaire général de la CAPEB du Jura.

Sur la 1ère circonscription, celle de Lons-le-Saunier, c’est la socialiste Danielle Brulebois qui défendra les couleurs macronistes. La conseillère départementale PS du canton de Bletterans, aura donc à affronter notre candidat, Jean-Paul Ecard et le « successeur » désigné au sein de LR de Jacques Pélissard, le conseiller départemental Cyrille Brero mais aussi un candidat dissidant du parti de la « droite et du centre » Benjamin Marraud des Grottes.

On s’aperçoit donc que pour le renouvellement on repassera, puisqu’à part madame Anne Prost-Grosjean, les deux autres candidats macronistes sont, eux, présents dans le monde politique depuis déjà pas mal de temps !

Objectif législatives

Publié le

Assemblée nationale 2

 

Un grand merci aux 49 888 jurassiennes et jurassiens qui ont hier choisis de voter pour la candidate du camp patriote et qui de cette manière ont démontré leur volonté de voir perdurer notre pays dans ce qu’il a de plus noble : son terroir, ses traditions, sa langue, sa culture (n’en déplaise au président Macron) en un mot, sa manière de vivre et d’exister.

Tout cela, on le sait, est menacé durement aussi bien par les politiques que notre pays connaît depuis de longues années et qui, hélas, vont perdurer avec le nouveau président si il obtient une majorité aux élections législatives de juin prochain que par la mainmise totale de l’UE sur la globalité de nos décisions politiques et économiques. 

Il faut dès à présent se mettre en ordre de bataille afin que le 18 juin une majorité d’élus patriotes soit présents à l’Assemblée nationale.

Aussi, Marine Le Pen a annoncé une métamorphose profonde pour notre mouvement. Il est évident que le résultat de cette élection mais aussi et surtout le statut du FN qui est désormais la seule opposition véritable à Emmanuel Macron doit se concrétiser par des changements internes.

En attendant, il faut se mobiliser pour les législatives qui auront lieu dans cinq semaines !

Mobilisation !

Publié le Mis à jour le

Marine second tour

En premier lieu, un grand merci aux 7 643 276   citoyens et citoyennes de notre pays qui ont choisis en toute indépendance, en toute liberté, de donner leurs voix à Marine Le Pen.

Ensuite, un grand merci aux 36 110 jurassiennes et jurassiens (24,14%)  qui ont mis le bulletin Marine Le Pen dans l’urne en ce dimanche 23 avril 2017. Ce qui confirme clairement la première place de notre mouvement dans le département.

Tout va se jouer dans les quinze jours qui nous séparent du 7 mai lors du second tour qui verra Marine affronter l’héritier politique de François Hollande, Emmanuel Macron, qui rassemble autour de lui la quasi-totalité des politiciens du Système y compris l’ex-candidat du parti Les Républicains qui, à l’image du candidat malheureux du PS  (ce dernier appelle carrément à « abattre » Marine !),  rejoint, tête basse et convictions remisées sous le coude, la belle équipe de « bras-cassés »  du « tous contre elle ».

Un seul mot d’ordre est donné aux militants, adhérents et sympathisants du FN39:

Mobilisons-nous pour le 7 mai !

Julien Sanchez à Orgelet a rappelé l’essentiel

Publié le

Julien Sanchez Orgelet 19032017

Julien Sanchez, maire de Beaucaire (Gard), Conseiller régional FN d’Occitanie et membre du conseil stratégique de Marine Le Pen était ce soir à Orgelet à l’invitation d’Eric Silvestre, Secrétaire départemental du FN39 et de Nathalie Desseigne, Conseiller régional FN de Bourgogne-Franche-Comté.

Au cours de la réunion publique, l’élu gardois a notamment rappelé ce qui différenciait clairement la présidente du Front National aux autres candidats à l’élection présidentielle : elle représente le camp patriote face à celui du mondialisme, soumis totalement aux ordres et autres directives de l’Union européenne et ce, dans l’ensemble des domaines.

Les 23 avril et 7 mai prochains un seul vote s’impose : Marine Le Pen