Collectif Nouvelle Ecologie

Interdiction de la recherche et de la production de tout hydrocarbure en France : une mesure sans impact positif et d’une étonnante hypocrisie

Publié le

collectif Nouvelle écologie logo

Communiqué de presse du Collectif Nouvelle Ecologie du 06/09/2017

Nicolas Hulot veut interdire la recherche et ne pas renouveler les permis d’exploitation d’hydrocarbures dans l’hexagone et dans nos territoires d’Outre-Mer.

Il signe de ce fait l’extinction de la production de gaz et de pétrole en France. Cela n’aura absolument aucun impact sur la consommation française d’hydrocarbures. La seule différence est que tous ces hydrocarbures seront produits à l’étranger puis importés.

Il s’agit d’une mesure étonnante, d’une grande hypocrisie, qui ne résoudra aucunement notre problème principal; la France est encore dépendante des hydrocarbures et en consomme beaucoup. Elle montre l’impuissance de Nicolas Hulot à prendre des mesures qui font véritablement avancer la transition énergétique en France.

Nous rappelons que le Collectif Nouvelle Ecologie tout comme le Front National est opposé au gaz de schiste car les technologies de fracturation hydrauliques sont extrêmement polluantes. En revanche, si une solution sans danger pour l’environnement et la santé devait voir le jour, on ne comprendrait pas pourquoi la France devrait importer du gaz de l’étranger plutôt que de le produire proprement sur son territoire.

Et ceci est vrai pour l’ensemble des hydrocarbures : la France peut et doit continuer à avoir une production d’hydrocarbures par les moyens les plus propres et écologiques possible tant qu’ils sont nécessaires. Cela est préférable écologiquement et économiquement à l’importation d’hydrocarbures produits parfois dans de mauvaises conditions à l’étranger. A moins que l’idée de Nicolas Hulot est de n’avoir aucun souci de la pollution si elle ne touche pas notre pays mais un autre pays de la planète.

Une autre idée avancée par Nicolas Hulot est surprenante : celui-ci revendique l’espoir que les autres pays le suivent. Notre ministre voudrait donc que les autres pays arrêtent leur production d’hydrocarbures alors que le monde entier en a encore besoin pour quelques temps ?

Ceci est éminemment irresponsable.

La transition vers les nouvelles énergies nécessite un plan national réfléchi et sur le long terme pour se passer des hydrocarbures. L’hydrogène produit par l’électricité provenant d’énergie renouvelable ou nucléaire et remplaçant l’essence des voitures est une partie de la solution.

Lors de notre convention de Décembre dernier, nous avons montré que la transition énergétique était possible mais avec du patriotisme économique pour créer des richesses sur notre sol et enclencher un cercle vertueux, avec de la recherche et des financements favorisés pour ce grand projet, une politique de taux 0 à long terme pour l’isolation de tous les bâtiments etc.

La mesure prise par Nicolas Hulot n’apporte, elle, aucune solution concrète et ne favorisera aucunement la transition énergétique.

Collectif Nouvelle Ecologie

Publicités

Accords de Kigali : oui à des accords internationaux de bon sens

Publié le Mis à jour le

collectif Nouvelle écologie logoCommuniqué de Presse du Collectif Nouvelle Ecologie du 17/10/2016

Près de l’intégralité des pays du monde ont trouvé un accord samedi à Kigali sur la réduction des gaz hydrofluorocarbures ou HFC.

Ces gaz à effet de serre, présents dans les réfrigérateurs et les climatiseurs, sont 14.000 fois plus puissants que le CO2. Partiellement responsables du dérèglement climatique, ils seront progressivement remplacés par des substances nettement moins dangereuses. Le Collectif Nouvelle Écologie se félicite de cet accord international positif pour l’environnement.

Si nous sommes d’avis que les décisions et les actions de protection de l’environnement doivent être avant tout nationales, nous pensons que certains problèmes environnementaux précis peuvent être résolus par le biais de négociations entre nations. L’échec des conférences climatiques COP et la réussite du protocole de Montréal qui a permis de rétablir très sensiblement la couche d’ozone dans l’atmosphère en sont une illustration parfaite.

En un mot, nous sommes favorables à l’international, littéralement « entre les nations », ou les nations se retrouvent pour passer des accords sur des points précis ; nous sommes opposés aux mécanismes supranationaux inefficaces et dangereux, ou les décisions et les actions sont imposées d’en haut aux nations et donc aux peuples.

Collectif Nouvelle Ecologie

EuropaCity : accélération du développement malgré les critiques

Publié le Mis à jour le

collectif Nouvelle écologie logo

Communiqué de Presse du Collectif Nouvelle Ecologie du 15/09/2016

Malgré les critiques de la Commission spéciale chargée d’organiser le débat public, Auchan veut accélérer le développement d’EuropaCity.

Ce méga-complexe commercial incarne de manière symptomatique un développement anarchique et tous azimuts au détriment de la préservation de notre environnement. Cependant, plus qu’un simple symbole, les conséquences seront critiques : 80 hectares de terres agricoles dans le triangle de Gonesse, parmi les plus fertiles de France, pourraient être bétonnés. Pire encore, ce projet porté par Auchan et ses filiales risque de provoquer une paupérisation progressive des centres villes aux alentours du fait de la fermeture de commerces de proximité concurrencés par ce méga-complexe commercial.

Les fervents soutiens de ce projet, Manuel Valls et Nicolas Sarkozy en tête, mettent en avant les promesses de création de près de 11 500 emplois en omettant de parler de la destruction assurée d’un nombre équivalent d’emplois aux alentours (Parinor à Aulnay, Auchan à Sarcelles, Paris-Nord II à Gonesse, et les commerces de proximité).

Alors que le gouvernement français prétend défendre l’environnement, il trahit une nouvelle fois ses promesses en soutenant un projet pharaonique et artificiel. Les pistes de ski intérieures prévues donnent tristement l’impression que l’Ile de France copie Dubaï.

Collectif Nouvelle Ecologie

Non à l’aéroport de Notre Dame des Landes, oui à la modernisation de l’aéroport actuel

Publié le Mis à jour le

collectif Nouvelle écologie logo

Communiqué de presse du Collectif Nouvelle Ecologie du 26/06/2016

Alors que la consultation populaire sur le transfert aéroportuaire vers Notre-Dame-de-Landes s’apprête à être organisée en Loire-Atlantique, le Collectif Nouvelle Ecologie rappelle son opposition ferme à ce projet, tout autant aberrant économiquement qu’écologiquement.

L’aéroport actuel de Nantes est largement suffisant pour absorber une forte hausse du trafic si l’on modernise ses équipements de contrôle aérien. Le Collectif Nouvelle Ecologie s’exprime donc résolument contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, projet inutile, onéreux, non financé, qui ferait progresser à l’excès l’urbanisation et la métropolisation de Nantes et sacrifierait terres agricoles et espèces protégées.