Communiqué des fédérations FN de Bourgogne-Franche-Comté

Chiffres de la délinquance : la surreprésentation des étrangers doit alerter les pouvoirs publics !

Publié le

Bay 6 sept 2017

Communiqué de presse de Nicolas BayVice-président du Front NationalDéputé français au Parlement européen du 30/01/2018

Les derniers chiffres du service statistique ministériel de la sécurité intérieure sur la délinquance enregistrée par les services de police et de gendarmerie en 2017 révèlent une situation extrêmement inquiétante. L’insécurité augmente en effet dans tous les domaines, et on constate que les personnes de nationalité étrangère sont lourdement surreprésentées parmi les mis en cause de faits délictuels ou criminels.

Que ce soit pour les cambriolages, pour lesquels 11% possèdent la nationalité d’un pays africain et 11% sont issus d’un autre pays européen, alors que seuls 3% de la population résidant en France détiennent une nationalité africaine (Maghreb compris) et seuls 3% une autre nationalité européenne, ou encore pour les homicides et les violences sexuelles, les personnes étrangères sont surreprésentées parmi les accusés (14%) compte tenu de leur part dans la population (environ 6%).

Tous les voyants sont au rouge et le gouvernement ne semble pas prendre la mesure de la gravité de cette véritable explosion de la délinquance et de la criminalité. Celle-ci est le résultat d’un effondrement de l’autorité de l’État, d’un appareil judiciaire qui manque de moyens et fait souvent preuve de clémence à l’égard des voyous (et de ce fait de toujours plus de mépris envers les victimes), tout autant que de l’immigration massive et incontrôlée.

Rétablir l’ordre suppose d’en finir avec le laxisme non seulement judiciaire mais aussi migratoire car les chiffres de la délinquance sont catégoriques et font état d’un lien évident entre immigration et délinquance. Pour assurer la sécurité des Français, il apparaît nécessaire, et même urgent, de restaurer nos frontières nationales, d’expulser les délinquants et criminels étrangers (qui contribuent à la surpopulation carcérale) en mettant notamment en place des accords bilatéraux avec leurs pays d’origine afin qu’ils y purgent leur peine.

Front National

Publicités

L’attaque islamiste de Saint-Etienne-du-Rouvray aurait pu être évitée : le gouvernement doit apporter des réponses !

Publié le

Bay 6 sept 2017

Communiqué de presse de Nicolas BayVice-président du Front NationalDéputé français au Parlement européen du 05/01/2018

Une enquête journalistique fouillée vient révéler ce jour de probables dysfonctionnements d’une rare gravité dans la chaîne opérationnelle du renseignement antiterroriste. Ainsi, non seulement le projet d’attaque ayant conduit au terrible assassinat du père  Hamel, et ses auteurs, auraient pu être identifié et stoppé, mais de surcroît, certains éléments de la hiérarchie de la DRPP auraient sciemment falsifié, en les antidatant, des documents démontrant leurs manquements dans cette affaire.

Cette ignoble attaque islamiste, par sa dimension symbolique, avait profondément traumatisé tous les Français. L’enquête journalistique, révélant des éléments diffusés sur les réseaux sociaux par l’un des deux tueurs islamistes, démontre que l’attaque d’une église et même de celle de Saint-Etienne-du-Rouvray avaient déjà été évoquées.

Président du groupe Front National au Conseil régional de Normandie, ancien élu municipal de la commune voisine d’Elbeuf, je m’associe pleinement à la question écrite adressée par le député Gilbert Collardau Premier ministre ce jour. Toutes les réponses doivent être apportées, toutes les responsabilités doivent être identifiées et sanctionnées, toutes les mesures doivent être prises afin que cela ne se reproduise plus jamais.

Front National

Les clandestins arrivent, les patriotes disent non !

Publié le Mis à jour le

migrants-calais-241016

Communiqué de Nicole Caboche et Antoine Chudzik, conseillers régionaux et responsables FN des 1ère et 2ème circonscriptions de Saône-et-Loire du 24/10/2016

Alors que la jungle de Calais commence à être évacuée, des bus remplis de clandestins ont commencé leur voyage en direction de toutes les campagnes françaises. Ainsi, nous avons appris que les villes de Digoin et Chardonnay en Saône-et-Loire accueilleraient des clandestins.

Sur la forme, il est absolument honteux de procéder de manière autoritaire, sans aucune concertation avec les habitants.

Sur le fond, plusieurs remarques doivent être faites. D’abord, les images des clandestins de Calais embarquant dans les bus ce matin est frappante. Là où les médias malhonnêtes n’ont jamais montré que les quelques rares familles syriennes concernées par le phénomène migratoire actuel, les images, elles, ne mentent pas. Les individus qui arrivent sont donc des hommes, jeunes, et originaires non de Syrie ou d’Iraq, mais d’Afrique. Des migrants économiques, pas des réfugiés.

Par ailleurs il est légitime de s’interroger : il y a moins d’une semaine, une interprète accompagnant des journalistes a été violée par trois clandestins à Calais. Ceux qui arrivent chez nous sont-ils du même tonneau ? Sont-ils de ceux qui ont violenté, pillé, cassé et agressé quiconque s’aventurait trop près de la jungle ?

Enfin, il n’est pas normal et il n’est pas juste que de tels moyens soient mis en œuvre pour accueillir des clandestins quand la France n’apporte aucune réponse aux 3,5 millions de Français mal logés ou aux 150.000 SDF français.

Faut-il venir illégalement sur notre territoire pour intéresser le gouvernement et être accueilli, comme à Chardonnay, dans un château ?

Pour toutes ces raisons, nous appelons à un grand rassemblement ce samedi 29 octobre à 15 heures devant la mairie de Digoin. Quelle que soit votre appartenance politique, et même si vous n’en avez aucune, venez dire votre refus d’accueillir les clandestins !

Page Facebook d’Antoine Chudzik