Communiqué du RBM

Gilbert Collard ne veut pas que les silences de l’AFP passent sous silence

Publié le

Collard 2017

Communiqué de Gilbert Collard, député FN-RBM du Gard, du 25/06/2017

Gilbert Collard attire l’attention de M. le Premier ministre sur le devoir d’informer qui est celui des journalistes de l’Agence France Presse.

En effet, l’AFP est à la fois la voix de la France dans le monde et la source d’information de tous les médias français. Dans ces conditions, il est assez inadmissible que la direction de l’AFP ait bloqué une information très sensible concernant la gestion nauséabonde d’une mutuelle par un membre éminent de la majorité présidentielle. Cette information, dument vérifiée pourtant, a été ultérieurement diffusée par un journal satyrique paraissant le mercredi. Dans l’intervalle, la nomination à titre temporaire d’un personnage sulfureux aura sali la France et son gouvernement.

Par conséquent, M. Gilbert Collard souhaiterait savoir si une enquête interne sera diligentée à l’AFP, tant pour sanctionner certaines postures politiciennes que pour refondre le statut garantissant à l’AFP une plus grande indépendance.

Gilbert Collard

Communiqué de presse de Gilbert Collard, Député du Gard du 21/12/2016

Publié le

 

collard-assembleeCommuniqué de Gilbert Collard, député du Gard du 21/12/2016

Le Conseil des ministres examine ce mercredi 21 décembre 2016 un projet de loi visant à instaurer un régime commun aux policiers et aux gendarmes en matière de légitime défense.

Cette annonce fait suite aux revendications des policiers « en colère » qui manifestaient ces derniers mois en réponse – notamment – à la tentative d’assassinat de quatre agents à Viry-Châtillon mais aussi aux préconisations émanant d’un rapport de l’Institut national des hautes études sur la sécurité et la justice (INHESJ).

J’avais proposé en mars 2015 – il y a près de deux ans déjà – une loi strictement identique permettant « d’autoriser et d’encadrer l’usage de la force armée par la police, tout comme il l’est pour la gendarmerie lorsque cette dernière doit agir dans des circonstances similaires ». J’avais d’ailleurs déploré à l’époque que les élus de l’opposition « Les Républicains » et UDI n’aillent pas dans le sens de ma proposition (PPL n°2639 créant une présomption de légitime défense dans le cas d’un usage légal de la force armée).

Donc, si le texte proposé par le gouvernement permet une réelle avancée et plus d’efficacité, je n’hésiterai pas à le voter. Hélas, il aura fallu attendre deux ans et de nombreux drames pour qu’enfin cela fasse consensus.

Front National

Les républicains de gauche ne doivent pas rester sur le sable

Publié le

dutheil-de-la-rochere-avec-mlp-et-la

Communiqué de Bertrand Dutheil de La Rochère, Membre fondateur et trésorier du RBM du 17/12/2016

Ainsi, les républicains de gauche ont été exclus de la primaire des socialistes et de leurs supplétifs. Battant la campagne depuis quelques mois, Bastien Faudot avait demandé, avec le soutien du MRC (Mouvement Républicain et Citoyen), à participer à cette primaire. Il a été rejeté dans les ténèbres extérieures. La bureaucratie socialiste lui a préféré deux improbables candidats dits écologistes. Celle-ci a aussi dû admettre la candidate des radicaux de gauche. Sans elle il n’y aurait pas eu de femme, le Parti socialiste étant incapable d’en présenter une.

Les républicains de gauche doivent tirer les enseignements de cette exclusion. Les socialistes ont tellement abandonné la République qu’ils ne veulent même plus voir à leur côté de véritables républicains. Ils n’admettent désormais dans leur cénacle de plus en plus restreint que les fidèles de l’européisme et du mondialisme ultra libéral.

N’ont-ils pas lancé des appels aussi désespérés que vains à Emmanuel Macron ?

Avec Marine Le Pen, le Rassemblement Bleu Marine appelle tous les républicains de gauche comme de droite à se réunir pour remettre la France en ordre. Les orphelins du MRC, militants et sympathisants, ont toute leur place dans ce vaste mouvement qui dépasse les clivages périmés. Ne nous laissons pas impressionner par les fatwas contre le Front national fulminés par les faillis du quinquennat désastreux qui s’achève.

La candidature de François Fillon nécessite la plus large union pour empêcher la casse sociale et la réaction sociétale qu’il promet.

RBM

Soutien à notre police républicaine !

Publié le

Collard Nîmes 2015

Communiqué de presse de Gilbert Collard, Député du Gard, secrétaire général du Rassemblement Bleu Marine du 25/10/2016

J’apporte sans restriction mon soutien aux revendications légitimes des Policiers, victimes de leur Devoir, méprisés par leurs hiérarchies qui les regardent comme des « consommables » sans considération aucune ni le moindre respect pour ces femmes et ces hommes dévoués au bien public, qui mettent au quotidien leur vie en péril pour défendre la nôtre.

Oui, il faut rénover les textes sur la légitime défense. Aujourd’hui, tous les hommes politiques le réclament. Mais aucun d’entre eux NE M’A SOUTENU quand j’ai déposé une proposition de Loi dès le printemps 2015 où j’exposais : « Est présumé agir en état de légitime défense […] le fonctionnaire des services actifs de la police nationale qui accomplit un acte prévu par l’article L 315 – 3 du Code de la Sécurité Intérieure » c’est-à-dire qui fait usage de son arme pour défendre sa vie ou celle d’autrui.

Front National

Aujourd’hui, Cambronne est anglais

Publié le Mis à jour le

Collard Nîmes 2015

Communiqué de Presse de Gilbert Collard, Secrétaire général du RBM du 24/06/2016

On le sentait monter ce printemps des peuples cher à Marine Le Pen. La quasi victoire de notre ami Norbert Hofer à la présidentielle autrichienne fut une première secousse, la large victoire du vote en faveur de la sortie de l’Union européenne hier en Grande-Bretagne est un tremblement de terre. Sous les coups de boutoir des peuples d’Europe, la technocratie bruxelloise se fissure et est prête à s’effondrer. Messieurs Juncker et Schulz doivent en tirer les conséquences et démissionner sans tarder.

Ne nous laissons pas duper par les cris d’orfraie des éditorialistes et la chute très provisoire des marchés financiers. Passé le coup de tonnerre de cette reprise en main de son destin par le peuple, les affaires reprendront comme toujours leur cours, pas comme, mais mieux qu’avant, tirées par une économie réelle redynamisée et débarrassée des contraintes absurdes du carcan européen et dopées par ce vent nouveau de liberté soufflant sur les côtés d’Albion.

Les Britanniques une fois de plus donnent une leçon de courage et de démocratie à l’Europe. Une leçon qu’il nous sera facile de suivre, le processus référendaire enclenché outre manche étant l’exacte reprise de ce que demande Marine Le Pen pour la France depuis toujours. Que l’on rende sa voix et sa souveraineté au peuple, principe fondateur de la démocratie et de notre République, c’est tout le sens de notre engagement.