La saignée historique infligée par Emmanuel Macron aux communes de France !

Publié le

Bilde Bruno AN

Communiqué de presse de Bruno Bilde, député Front National du Pas-de-Calais, conseiller spécial de Marine le Pen du 02/08/2017

La purge d’Emmanuel Macron continue de frapper très durement nos collectivités territoriales. Plutôt que de réduire le budget dédié à l’asile et à l’accueil des migrants (en augmentation de 217 millions d’euros) ainsi que celui destiné à l’hébergement d’urgence (en hausse de 122 millions d’euros), le Président de la République Emmanuel Macron et son Premier ministre, Edouard Philippe ont préféré passer un coup de rabot historique sur les dotations allouées aux collectivités territoriales.

Plus de 300 millions d’annulation de crédit et 280 millions d’autorisations d’engagement non honorées : cela représente une perte considérable pour des communes déjà confrontées à une baisse de 10.7 milliards d’euros de dotations entre 2015 et 2017.

Par cette décision irresponsable et injuste, cet échelon de proximité pourtant plébiscité par une immense majorité de Français, sera privé d’une grande partie de ses capacités de fonctionnement et d’investissement.

C’est le bon fonctionnement des services publics de proximité et de l’économie locale qui est menacé.

Ce sont les communes rurales qui sont en danger d’asphyxie budgétaire, présageant tout bonnement leur disparition ! Là encore, les prévisions de Marine le Pen concernant les véritables intentions d’Emmanuel Macron se sont révélées être exactes : le Président de la République est bien le serviteur des métropoles et le fossoyeur de la France périphérique et de la ruralité.

Nous appelons les maires, les élus locaux et tous les Français à se mobiliser pour défendre la survie de leurs communes.

C’est l’avenir de nos territoires et de la démocratie locale qui en dépend.

Front National

Stéphane Montrelay , candidat du Front National aux sénatoriales pour le Jura

Publié le Mis à jour le

Stéphane Montrelay légis 2017

La dernière commission nationale d’investiture du Front National a pris sa décision : le mouvement ne présentera qu’un seul et unique candidat aux prochaines élections sénatoriales ( qui se dérouleront le 24 septembre prochain) dans le Jura.

Le Secrétaire départemental du FN39, Eric Silvestre  explique au Progrès « Ce n’est pas le cas dans tous les départements mais dans le Jura, on a pris la décision de ne délivrer qu’une investiture afin d’éviter une trop grande dispersion des voix. On a voulu mettre toutes les chances de notre côté « .

Le candidat sera Stéphane Montrelay, maire de Rans et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté qui aura comme suppléante Ghislaine Fraisse.

Stéphane qui était candidat aux législatives sur la 3ème circonscription avait obtenu 15,44 % des voix.

Eric Sivestre précise « Il nous fallait quelqu’un de suffisamment visible et connu des grands électeurs »,  « Stéphane Montrelay est maire, conseiller communautaire et conseiller régional, il dispose maintenant d’une vraie notoriété et a donc d’autant plus de chances de faire un résultat même si les derniers scrutins nous ont appris qu’il fallait être prudent. »

Crise migratoire à Calais : le ministre de l’intérieur, Gérard Collomb a capitulé !

Publié le

Bilde Bruno député du PDC

Communiqué de presse de Bruno Bilde, député Front National du Pas-de-Calais, conseiller spécial de Marine le Pen du 31/07/2017

Le Conseil d’Etat a confirmé le jugement du tribunal administratif enjoignant la commune de Calais et l’Etat à mettre à disposition des migrants clandestins, des points d’accès à l’eau et des sanitaires. Sous prétexte d’un risque de violation d’une liberté fondamentale, cette décision irresponsable rendue par la haute juridiction administrative va à nouveau faire de Calais, un point de fixation pour les migrants décidés à passer en Angleterre. Désormais des centaines d’entre eux vont se rassembler à Calais, prélude à la constitution d’une nouvelle jungle et avec elle son lot de chaos et d’anarchie.

Dans le même temps, le ministre de l’intérieur Gérard Collomb vient de décider d’ouvrir deux centres d’accueil pour migrants à Troisvaux et à Bailleul, passant outre l’avis des riverains et dont les capacités de prise en charge ne correspondent même pas au nombre de potentiels « demandeurs d’asile » ! Les libertés fondamentales des Calaisiens, des habitants de Troisvaux et de Bailleul et parmi elles, celle de vivre en sécurité, ne pèsent pas lourd face au lobbying indécent des associations d’extrême gauche pro migrants ni face à un Conseil d’Etat à genoux devant la convention européenne des droits de l’homme.

La mansuétude pour les clandestins mais l’indifférence crasse pour les citoyens français : telles sont les terribles conséquences du renoncement de gouvernement d’Edouard Philippe à la souveraineté juridique et territoriale.

Bruno Bilde demande au ministre de l’intérieur Gérard Collomb de fermer immédiatement ces deux nouveaux centre d’accueil et de les remplacer par des centres de rétention administrative. Il l’exhorte d’engager dans les plus brefs délais, un projet de réforme du droit de l’immigration et de l’asile dont le fil conducteur doit aboutir à l’expulsion du territoire, de toute personne y ayant pénétré illégalement. Enfin, les contrôles aux frontières nationales doivent être immédiatement rétablis pour empêcher les migrants d’arriver jusqu’à Calais.

Face à l’immigration massive, il faut appliquer la tolérance zéro !

Front National

Nationalisation bienvenue pour les chantiers navals de Saint-Nazaire

Publié le

STX Saint-nazaire

Communiqué du FN 44 du 29/07/2017

La nouvelle d’une nationalisation prochaine des chantiers navals de Saint-Nazaire est plus que bienvenue.

Il s’agit d’un revirement spectaculaire du président, par rapport à ses engagements de campagne et sa politique en général, plutôt favorable aux privatisations, mais peu importe, car cela répond à une nécessité que l’État sanctuarise ses actifs stratégiques, pour des motifs de souveraineté industrielle. Et encore, Christophe Castaner, porte-parole du Gouvernement, bien embêté, cherche à minorer ce revirement !

Au Front National, ces quatre dernières années, nous demandions régulièrement cette nationalisation des chantiers navals, a minima partielle (51 % des capitaux) et temporaire dans le temps. Jean-Claude Blanchard, qui fut ouvrier-soudeur aux Chantiers, et ses colistiers, avaient porté les premiers cette thématique dans le débat public nazairien, durant la campagne municipale. À l’époque, le FN était bien seul…

Depuis, des personnalités politiques locales comme nationales avaient rallié cette position, opportunément, car au gré de campagne électorales : Arnaud Montebourg lors de la primaire de gauche, Benoît Hamon pendant la campagne présidentielle, Laurianne Deniaud durant la campagne législative, etc. Nous avions finalement raison les premiers.

FN 44

Mur « anti-migrants » de Séméac, la révolte gronde contre la folie migratoire!

Publié le

Semeac-Migrants-Mur-Juil17.jpg

Communiqué de presse d’Olivier Monteil, Secrétaire départemental du Front National des Hautes-Pyrénées du 25/07/2017

Les habitants de Séméac riverains de l’hôtel Formule 1 destiné à devenir un centre d’accueil pour migrants ont érigé un mur de 2 m de haut et 18 m de long la nuit du 23 au 24 juillet, afin d’en bloquer symboliquement l’accès.

En faisant racheter ce site comme 61 autres hôtels Formule 1 à la chaine ACCOR par la Société Nationale Immobilière (SNI, filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations), donc par l’Etat, le pouvoir politique va mettre à la rue les 8 employés de l’hôtel (directeur inclus) ou les délocaliser hors département, ce qui est un véritable scandale.

Nous avions d’ailleurs déjà réagi à cette situation insupportable par un précédent communiqué de notre candidate sur la 1ère circonscription, publié le 30 avril dernier.

Les riverains du Collectif Séméac ont précisé dans un communiqué « ne pas être contre l’accueil (…) mais il faut prendre également en compte les citoyens ».

Ils ont donc parfaitement compris que les premiers responsables du chaos migratoire qui frappe notre pays ne sont pas les immigrés clandestins en eux-mêmes, mais les politiciens de Gauche comme de Droite qui depuis des décennies ont abandonné nos frontières et les ont ouvertes à tous les vents de l’immigration-invasion, sans aucun contrôle sérieux ni crédible.

Les conséquences en sont désastreuses pour nos concitoyens : licenciements sans préavis, situations sécuritaires nouvelles et difficiles,surcoût considérable pour la collectivité nationale et « préférence étrangère », véritable discrimination à l’encontre des Français les plus démunis.

Le Front National des Hautes-Pyrénées soutient sans réserve l’action symbolique des citoyens de Séméac, révoltés à juste titre contre la politique migratoire anarchique, dangereuse et incontrôlée que mène le gouvernement Macron, dans la droite ligne de son prédécesseur Hollande.

Après à peine quelques mois de folle gouvernance Macron, la révolte gronde et la colère ne cesse de monter.

Seul le Front National propose l’arrêt immédiat de l’immigration, le rétablissement de véritables frontières contrôlées et la protection des Français, libres de vivre en paix chez eux !

 FN 65

Le vrai hommage au Père Hamel : combattre l’islamisme sans faiblesse !

Publié le

Bay Normandie

Éditorial de Nicolas Bay, SG du Front National du 28/07/2017

Le père Jacques Hamel a été égorgé lors de la célébration d’une messe, simplement en raison de sa foi, et on peut – comme l’a rappelé Marine Le Pen – le considérer comme un martyr. Quelques jours après l’attentat islamiste de Nice et ses 86 victimes (et 250 blessés !), la barbarie islamiste franchissait un nouveau palier en commettant ses atrocités dans un lieu de culte catholique.  

Les attaques récentes sur les Champs-Elysées et sur le parvis de Notre-Dame, tout comme celles survenues en Angleterre, ont montré que la menace est toujours présente et peut frapper à tout moment. Si les hommages sont certes indispensables, ils ne permettront pas à eux seuls de protéger les Français. Le meilleur, le plus bel hommage que l’on puisse rendre au père Hamel et à toutes les victimes, c’est de mener – enfin – une guerre contre l’islamisme sans la moindre faiblesse, sans la moindre hésitation.

Front National