Accord de Paris

Communiqué de Jean-François Jalkh cosigné par Mireille d’Ornano et Sylvie Goddyn, Députés FN au Parlement européen

Publié le

Parlement europeen

Communiqué de Jean-François Jalkh cosigné par Mireille d’Ornano et Sylvie Goddyn, Députés FN au Parlement européen du 15/06/2017

Le Parlement européen a adopté aujourd’hui un rapport encadrant la réduction des émissions de gaz à effet de serre, s’inscrivant dans le cadre de l’accord de Paris. La délégation FN/RBM au Parlement européen s’est opposée au rapport de M. Gerbrandy, conformément aux positions défendues depuis dix-huit mois et compte tenu du retrait des États-Unis de l’accord de Paris, lequel entraîne sa quasi-nullité.

Le texte est en effet arc-bouté sur la réduction des gaz à effet de serre dans le but de réduire le réchauffement climatique. Le mode opératoire retenu consiste en un système d’enchères écologiques et une plateforme d’investissements qui accélèreront la financiarisation du domaine, sans aucun gage de résultats. Nous plaidons pour la relocalisation de l’économie comme préalable nécessaire à une véritable politique de protection de l’environnement, y compris dans son aspect climatique.

Les contributions financières exigées toucheront d’abord les pays occidentaux, pourtant largement désindustrialisés. De plus, le retrait des États-Unis accroît d’autant le poids financier appelé à peser sur la France. En effet, la modification des niveaux de référence indexés sur le critère du PIB/habitant conduit les pays riches à payer le fruit de leur propre travail et à devoir fournir plus d’efforts de réduction des émissions alors qu’ils supportent déjà l’essentiel de cette diminution à l’échelle de l’Union européenne.

Nous souhaitons que prévale un critère de PIB/émissions.

Conscients des périls immenses qui pèsent sur la santé publique et la protection de l’environnement, nous refusons de soutenir une contrainte à la fois financiarisée et nuisible à l’industrie française, incertaines dans ses résultats pratiques et imposant une autorité internationale dangereuse à l’indépendance des États.

Front National

Publicités

Rebondir après la décision américaine

Publié le Mis à jour le

Marine 29072016 France 2

Communiqué de presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National du 02/06/2017

Même s’il correspond à un engagement de campagne, le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris est bien sûr regrettable, car il représente un signal globalement négatif sur la nécessaire action en faveur de l’environnement.

Il serait cependant contre-productif de réagir par l’agressivité ou l’abattement. Soyons au contraire capables de repenser le chantier écologique en des termes plus positifs, plus concrets et plus efficaces. Les grands accords internationaux ne suffiront jamais s’il n’est pas mis fin en parallèle aux politiques économiques les plus désastreuses pour la planète, à commencer par les traités internationaux de libre-échange qui poussent au moins-disant environnemental et accroissent la pollution liée aux transports.

Ce sont les circuits courts et la proximité par le patriotisme économique qui seront une réponse efficace à la pollution de l’air, de l’eau et aux scandales sanitaires. C’est l’innovation dans laquelle acteurs publics et privés doivent massivement investir qui permettra une énergie plus propre.

Front National