clandestins

Pour la Commission européenne, l’idéologie immigrationniste passe avant la sécurité sanitaire !

Publié le

Commission européenneCommuniqué de presse de Mireille d’Ornano, cosigné par Jean-François Jalkh Député français au Parlement européen du 21/06/2017

À plusieurs reprises, j’ai tenu à interpeller la Commission européenne sur les liens entre immigration et risques sanitaires. Les réponses de Bruxelles ne semblent pas être à la hauteur de la gravité de la situation.

Les faits sont têtus : d’après le journal Le Monde, 60 % des nouveaux cas de tuberculose recensés en France concernent des personnes nées à l’étranger. Lorsqu’elle est interrogée sur la santé des migrants, la Commission européenne répond sur les « besoins de santé publique des migrants ».

Pourtant, les conséquences sur la santé des Européens ne sont pas moins préoccupantes ! En 2015, la Commission européenne affirmait à la fois ne disposer « que de peu d’informations précises sur la santé des migrants » et « [ne pas avoir l’intention] de proposer comme mesure de précaution des mesures de refoulement ».

Aussi, pour maîtriser les conséquences sanitaires de l’immigration, mes collègues et moi-même avons proposé plusieurs résolutions sur ces sujets. Celles-ci allaient de la prévention par des contrôles médicaux aux frontières à l’évaluation des coûts sanitaires liés à l’immigration.

Difficile de protéger la santé de nos concitoyens, quand on sait que le Parlement européen n’a souhaité donner suite à aucune de ces propositions des élus du Front National !

Sources : http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/06/10/le-faux-retour-de-la-tuberculose-en-france-du-aux-arrivees-de-migrants_4947490_4355770.html?xtmc=tuberculose_etranger&xtcr=3
http://www.europarl.europa.eu/sides/getAllAnswers.do?reference=E-2017-000203&language=FR http://www.europarl.europa.eu/sides/getAllAnswers.do?reference=E-2015-009067&language=FR
http://www.europarl.europa.eu/sides/getAllAnswers.do?reference=E-2015-010391&language=FR

Le vrai visage de l’Union européenne : une dictature mondialiste et immigrationniste

Publié le

ferrand-png

Communiqué d’Édouard Ferrand, Chef de la Délégation FN-RBM au Parlement européen du 15/06/2017

En obéissant comme à l’accoutumée aux oukases de la Commission, le Parlement a donné son aval aux sanctions contre la République tchèque, la Hongrie et la Pologne. Ces nations européennes ont été sanctionnées pour avoir refusé de subir la politique de submersion migratoire édictée par Merkel et Juncker, rejoints récemment par Macron. L’Union européenne veut dénaturer nos nations, noyer notre civilisation, mettre en péril la survie de nos peuples. A contrario, le Parlement s’est montré tout aussi agressif à l’égard de Marine Le Pen qui avait voulu avant tout mettre en garde nos concitoyens contre le danger islamiste. Un autre rallié, au passage, au système Macron…

Il est plus que temps, dans la foulée du Brexit, de se débarrasser de Bruxelles et de sa caste mondialiste et dictatoriale.

FN-ENL

Bruxelles : Branle-bas de combat pour trouver du travail aux migrants. Quid de nos 20 millions de chômeurs ?

Publié le

Commission européenne

Communiqué de presse de Dominique Martin, Député français au Parlement européen du 01/06/2017

Le 23 mai, la Commission européenne a lancé une initiative pour renforcer l’intégration des migrants sur le marché du travail.

Présenté conjointement par Monsieur le Commissaire chargé de la migration, Dimitris Avramopoulos, et Madame le Commissaire chargé de l’emploi, Marianne Thyssen, ce projet invite les employeurs à indiquer ce qu’ils ont déjà mis en place, ou ce qu’ils comptent mettre en place pour renforcer cette intégration. Ainsi, Madame Thyssen souhaite développer un outil permettant de dresser le profil professionnel des migrants et, bien entendu, mobiliser le Fonds social européen et le Fonds « Asile, migration et intégration » : des millions d’euros en perspective.

Alors même que 20 millions de citoyens européens sont au chômage, alors même qu’eux aussi souffrent d’une inadéquation entre leurs compétences et certains postes vacants, il est choquant de vouloir renforcer l’intégration des migrants sur le marché du travail européen.

La solution est d’accueillir les migrants et réfugiés dans les pays proches de leurs pays d’origine et de réduire l’immigration légale et illégale. N’oublions pas que les premières victimes de l’immigration sont les immigrés eux-mêmes : ne leur promettons pas une situation impossible à assurer pour nos propres concitoyens.

Front National

Hôtels F1 transformés en logements pour migrants : un scandale d’État !

Publié le Mis à jour le

bay-fd-noir

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Directeur de la campagne des élections législatives du 31/05/2017

Le groupe Accor a décidé de vendre 62 hôtels à l’État (au groupe SNI, une filiale de la Caisse des Dépôts spécialisée dans le logement social) qui en fera des structures d’hébergement et d’accueil d’urgence pour les migrants.

Cette acquisition fait suite à des appels d’offres des ministres socialistes de l’Intérieur et du Logement, à l’automne 2016, pour la création de 13 000 places d’hébergement d’urgence auxquelles s’ajoutent les frais de l’hôtellerie (41 000 nuitées avaient été achetées par l’État pour le seul mois de juin 2016, d’après un rapport parlementaire, pour l’hébergement d’étrangers entrés en France en violant nos lois).

Alors que les Français sont toujours plus nombreux à être confrontés à la précarité, que certains sont contraints de dormir dans leur voiture ou même dans la rue – et y meurent parfois ! – il est absolument scandaleux que l’État utilise l’argent des contribuables pour loger des migrants.

Élus à l’Assemblée nationale, les députés de notre mouvement se battront en faveur de l’expulsion immédiate et systématique des étrangers qui entrent ou se maintiennent illégalement en France, l’impossibilité juridique de les régulariser et, a fortiori, de les naturaliser. La place des migrants n’est ni dans des hôtels, ni dans des « maisons modulables » au sein de campements, mais dans leur pays d’origine. Ce sont nos compatriotes SDF, en situation de précarité et mal logés qui devraient être pris en charge en priorité et faire l’objet de toute l’attention des pouvoirs publics.

En tant que directeur de campagne des élections législatives, je me rendrai demain à Chasse-sur-Rhône (Isère), pour participer au côté de notre candidat et de nos responsables locaux à un rassemblement contre l’installation d’un centre d’accueil pour migrants dans un hôtel F1.

J’y dénoncerai cette politique assumée de préférence étrangère !

Front National

Saturation des capacités d’accueil : les clandestins doivent être expulsés !

Publié le

Bay SG FN

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Directeur de la campagne des élections législatives du 30/05/2017

L’association Forum Réfugiés tire la sonnette d’alarme sur la situation migratoire chaotique, le nombre d’immigrés clandestins arrivés à Nice ayant effectivement triplé depuis le mois d’avril !

Cette explosion est d’abord due à l’arrivée de 50 000 migrants sur les côtés italiennes depuis janvier, ce qui représente une hausse de plus de 45% par rapport à la même période l’an passé.

Les capacités de prise en charge étant saturées, la politique d’accueil systématique des migrants sur notre sol apparaît d’autant plus irresponsable. Cette situation est la conséquence d’un droit d’asile dénaturé et transformé aujourd’hui en véritable filière à part entière de l’immigration massive.

Face à ces flux migratoires totalement incontrôlés, qui font peser autant de risques sur nos comptes publics que de menaces sur notre sécurité et notre identité, les députés Front National seront les seuls à exiger à l’Assemblée des réponses fermes comme le rétablissement de nos frontières nationales, la suppression des appels d’air en retirant de notre droit toute possibilité de régularisation des clandestins, l’expulsion systématique des illégaux présents en France et le démantèlement des filières mafieuses de passeurs.

Front National

A Paris, porte de La Chapelle, on cache les clandestins le temps d’une visite officielle

Publié le

WDSJ 2016

Communiqué de Presse de Wallerand de Saint Just, Secrétaire départemental de la fédération du Front national de Paris du 24/05/2017

« Nous nous sommes félicités que le passage des membres de la commission d’évaluation du Comité International Olympique à Paris, ait permis de mobiliser la force publique » (Gérald Briant, adjoint PCF du XVIIIe). « On a bien heureusement pu faire en sorte que le secteur de la porte de La Chapelle, soit plus présentable (sic)» (Daniel Vaillant, député PS). Autant de citations révélées par le journal Le Parisien du 24 mai.

Afin de présenter un village Potemkine au CIO, il a tout simplement été décidé de loger aux frais du contribuable 1609 clandestins installés dans les campements sauvages du quartierde La Chapelle. Une fois le CIO passé, gageons que les femmes continueront d’être harcelées nuit et jour et de vivre dans la peur, que les trafics et la délinquance qui pullulent autour des « réfugiés » continueront de prospérer, et que le quartier redeviendra le cauchemar qu’il est actuellement pour ses habitants.

Le Front National dénonce le cynisme de la gauche parisienne, consciente du mal qu’elle inflige aux riverains au point de mettre la poussière sous le tapis le temps d’une visite officielle.

Seuls les candidats du Front National proposent une politique qui permettra de rendre sa dignité au quartier de La Chapelle, et non de le rendre « présentable » provisoirement : le contrôle de nos frontières et l’expulsion de tout étranger en situation irrégulière sur le sol de la République.

Front National

Incendie du campement de Grande Synthe : le laxisme migratoire doit cesser

Publié le

marine-france-3-juin-2016

Communiqué de Marine Le Pen du 11/04/2017

L’incendie géant du campement de migrants de Grande-Synthe, causé par des bagarres entre migrants, est le signe du grand chaos migratoire qui bouscule notre pays depuis des années. .Un an seulement après son ouverture dans sa forme actuelle, au prix de plusieurs millions d’euros, le campement est parti en fumée

Le laxisme migratoire crée du trouble, de la violence, du danger pour les migrants eux-mêmes et pour les services de secours et les forces de l’ordre. Ce laxisme laisse le champ libre à des mafias étrangères qui se reconstituent sur notre sol : ainsi le camp de Grande-Synthe était réputé être tenu par des passeurs kurdes irakiens.

Ce chaos doit cesser. L’ensemble des campements de migrants seront démantelés après mon élection si les Français m’élisent à la tête de l’Etat. Les clandestins et les déboutés du droit d’asile seront reconduits à la frontière. Les demandes d’asile ne seront plus étudiées en France, mais dans nos consulats et nos ambassades dans les pays d’origine ou à leurs limites. Nous réduirons drastiquement l’asile. Nos frontières nationales seront immédiatement rétablies.

Pour l’heure, nous veillerons à ce que les migrants du campement de Grande-Synthe ne soient pas relocalisés dans des communes françaises comme ce fut déjà massivement le cas ces dernières années.

Front National