Etat Islamique

Question écrite de Bruno Bilde, député du Pas-de-Calais, sur la communication aux maires de la présence d’individus fichés S

Publié le

Bilde Bruno bureau

Question écrite de Bruno Bilde, député du Pas-de-Calais, sur la communication aux maires de la présence d’individus fichés S du 11/04/2018

Monsieur Bruno Bilde souhaite sensibiliser le ministre de l’Intérieur, Ministre d’Etat Gérard Collomb, sur l’importance de la communication aux maires de la présence d’individus fichés S, pour appartenance ou liens supposés avec la mouvance islamiste et djihadiste, sur le territoire de leur commune.

La tragédie de Trèbes est venue rappeler la présence toujours planante de la menace terroriste, renforcée par le retour potentiel de djihadistes en provenance notamment de Syrie. Les maires, en qualité d’officiers de police judiciaire, responsables de la prévention des troubles à l’ordre public, devraient être informés de la présence sur le territoire de leur commune d’individus fichés, qu’ils y habitent ou qu’ils viennent y effectuer leur contrôle judiciaire.

Les élus pourraient ainsi orienter leur politique de sécurité, et plus particulièrement renforcer la protection des bâtiments publics (scolaires, professionnels ou administratifs) et manifestations. Si la sécurité reste une prérogative d’Etat, ne semble-t-il pas cohérent que les élus municipaux, dans le cadre de leurs missions de police administrative, aient accès à ces informations sous couvert de confidentialité ?

Front National

Publicités

Marine Le Pen sur BFM-TV le 26/03/2018

Publié le

Attaques terroristes dans l’Aude : « héros », « bravoure », »sacrifice »… La France rend hommage au gendarme Arnaud Beltrame

Publié le Mis à jour le

Gendarmerie LT-Colonel Beltrame

« Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame nous a quittés. » Il n’est pas encore six heures du matin, samedi 24 mars, quand le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, annonce la terrible nouvelle. « Mort pour la patrie. Jamais la France n’oubliera son héroïsme, sa bravoure, son sacrifice. » La veille, le gendarme s’était offert au terroriste comme otage dans le supermarché de Trèbes.  Sa mort, quelques heures plus tard, a endeuillé la France.

Arnaud Beltrame est « tombé en héros », a salué le président de la République, Emmanuel Macron. Il « mérite respect et admiration de la nation tout entière », a-t-il ajouté, dans un communiqué. En quelques heures, c’est une grande partie de la classe politique qui a rendu hommage à ce « héros ».

Un « héros français »

Le président des Républicains, Laurent Wauquiez a honoré un « héros français ». L’ancien candidat à la présidentielle, Benoît Hamon s’est, de son côté , »incliné devant la bravoure et le sacrifice d’Arnaud Beltrame ». 

« Toutes nos pensées vont vers ses proches, tout notre respect aux forces de l’ordre qui risquent leur vie pour nous protéger », a tweetée Marlene Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Les drapeaux de la gendarmerie seront mis en berne

« Je m’incline devant le courage, le sens du sacrifice et l’exemplarité de cet officier qui a donné sa vie pour la liberté des otages, a tweeté Richard Lizurey, général français de la Gendarmerie nationale dont il est le directeur général. L’ensemble des drapeaux et étendards de la gendarmerie sera mis en berne aujourd’hui. »

Sur les réseaux sociaux, des centaines d’anonymes ont aussi salué la mémoire du lieutenant-colonel, alors que son nom fait aussi la une de nombreux médias étrangers. 

Le 24/03/2018

Franceinfo

Attaque terroriste de Trèbes : quand le gouvernement prendra-t-il conscience que nous sommes en guerre ?

Publié le Mis à jour le

Flamme large

Communiqué de presse du Front National du 23/03/2018

Notre pays a été l’objet d’une nouvelle attaque terroriste. Comme d’habitude, les Français ont droit à une sorte de rituel gouvernemental :

– déplacement du ministre de l’Intérieur sur les lieux, qui nous expliquera avec l’air satisfait les mesures mises en place;- déclaration lénifiante sur les pathologies psychiatriques supposées du terroriste, comme vient de le faire E. Macron;
– avis d’experts pour démontrer l’efficacité des dispositifs antiterroristes…

Fait inquiétant : on s’aperçoit qu’après avoir frappé les métropoles, les terroristes choisissent désormais de s’attaquer aux périmètres moins contrôlés des zones rurales, adoptant là la technique expérimentée dans tous les pays qui ont sombré dans le terrorisme comme l’Irak.

L’attaque meurtrière de Trèbes est visiblement le fait d’un étranger fiché S doublé d’un délinquant. Que faisait-il sur le sol français ?

Lorsque les députés du Front National ont proposé le 28 septembre 2017, par voie d’amendement, l’expulsion des fichés S étrangers, la majorité En Marche et LR ont voté contre.

Le Front National demande que le terrorisme soit maintenant traité comme un « acte de guerre », et que les étrangers sur les 16.000 fichés « S » recensés soient immédiatement expulsés.

Au-delà de cette mesure ciblée, le Front national demande le retour des contrôles effectifs aux frontières nationales.

Front National

Réélection de Vladimir Poutine

Publié le

Flamme large

Communiqué de presse du Front National du 19/03/2018

Le Front National adresse ses félicitations à Vladimir Poutine pour sa réélection à la tête de la Fédération de Russie.

Ce large succès électoral confirme la stabilité et l’ancrage démocratique de la Russie, il témoigne de la volonté du peuple russe de poursuivre sur la voie des réformes engagées par le président Poutine qui a permis notamment depuis plusieurs années le retour de cette puissance incontournable sur la scène internationale.

Cette élection doit surtout amener l’Union européenne à revoir sa copie et à mettre fin à son absurde et contre-productive politique de chantage, de menaces et de sanctions.

L’Union européenne et la France n’ont rien à gagner à s’engager dans une guerre commerciale qui dessert nos intérêts économiques et stratégiques.

Il faut cesser de voir la Russie comme un adversaire et renouer le dialogue avec un allié indispensable dans la guerre contre le terrorisme et l’ennemi commun de l’Etat islamique.

Front National

Plan gouvernemental : le gouvernement croit pouvoir lutter contre la « radicalisation »… sans lutter contre l’idéologie islamiste et ses relais

Publié le


FN PupitreCommuniqué de presse du  Front National du 23/02/2018

L’énième  plan de lutte contre la « radicalisation », présenté ce jour par le gouvernement, ressemble malheureusement trop aux précédents. Malgré de maigres améliorations de bon sens comme le licenciement de fonctionnaires radicalisés, il ne rompt pas avec l’évidente cécité des dirigeants successifs quant à l’emprise des réseaux islamistes dans notre pays.

En dépit d’échecs flagrants, on y retrouve un certain nombre de fantasmes autour de la « déradicalisation » (rebaptisée « désengagement »), décriée par la majorité des spécialistes du phénomène djihadiste et même certains repentis.

Des mots et pas d’actes

A ce sujet, il apparaît utile de rappeler que l’on aurait pu aisément se passer du traitement d’un grand nombre de retours en mettant en œuvre la déchéance de nationalité (assortie de l’interdiction de revenir en France) pour les djihadistes binationaux. Une mesure de protection des Français à laquelle Emmanuel Macron s’est toujours farouchement opposé.

Surtout, on peine à trouver des mesures pour lutter directement contre les prédicateurs, organisations, mosquées, associations de toutes sortes qui se font les propagandistes et propagateurs de l’idéologie islamiste dans notre pays.

Islamisme : le gouvernement n’a pas compris qu’on ne déclare pas la paix

Tant que cette bataille ne sera pas menée, avec force et courage, tant que toutes les mosquées extrémistes ne seront pas fermées, tant que la toute puissante  UOIF et ses satellites ne seront pas interdits, tant que les imams étrangers prônant la haine dans notre pays ne seront pas expulsés, alors les plans gouvernementaux qui se succèdent reviendront à vider la mer avec une cuillère.

Une fois de plus M. Macron ouvre une porte qu’il ne referme pas.

Le Front National demande que le dossier soit remis sur la table et que la radicalisation soit traitée dans le cadre d’un plan global d’éradication de l’idéologie islamiste dans notre pays.

Front National

L’attaque islamiste de Saint-Etienne-du-Rouvray aurait pu être évitée : le gouvernement doit apporter des réponses !

Publié le

Bay 6 sept 2017

Communiqué de presse de Nicolas BayVice-président du Front NationalDéputé français au Parlement européen du 05/01/2018

Une enquête journalistique fouillée vient révéler ce jour de probables dysfonctionnements d’une rare gravité dans la chaîne opérationnelle du renseignement antiterroriste. Ainsi, non seulement le projet d’attaque ayant conduit au terrible assassinat du père  Hamel, et ses auteurs, auraient pu être identifié et stoppé, mais de surcroît, certains éléments de la hiérarchie de la DRPP auraient sciemment falsifié, en les antidatant, des documents démontrant leurs manquements dans cette affaire.

Cette ignoble attaque islamiste, par sa dimension symbolique, avait profondément traumatisé tous les Français. L’enquête journalistique, révélant des éléments diffusés sur les réseaux sociaux par l’un des deux tueurs islamistes, démontre que l’attaque d’une église et même de celle de Saint-Etienne-du-Rouvray avaient déjà été évoquées.

Président du groupe Front National au Conseil régional de Normandie, ancien élu municipal de la commune voisine d’Elbeuf, je m’associe pleinement à la question écrite adressée par le député Gilbert Collardau Premier ministre ce jour. Toutes les réponses doivent être apportées, toutes les responsabilités doivent être identifiées et sanctionnées, toutes les mesures doivent être prises afin que cela ne se reproduise plus jamais.

Front National