Gard

Question au Ministre des Solidarités et de la Santé : Grave incident qui s’est produit à l’Hôpital de Vannes

Publié le Mis à jour le

Collard 2017

Type de question : QE
Ministère interrogé : Ministère des Solidarités et de la Santé
Question n° 45-00207 : du 13 novembre 2017

M. Gilbert Collard interroge Mme la Ministre des Solidarités et de la Santé sur le grave incident qui s’est produit à l’Hôpital de Vannes.

En effet, une octogénaire souffrante aurait été chassée de sa chambre à minuit et aurait été obligé de débourser plus de cent euros pour rentrer chez elle affaiblie.

M. Gilbert Collard souhaiterait savoir si au vu de cette attitude inadmissible vis à vis d’une personne âgée , mettant en danger la santé d’autrui, une enquête a été d’ores et déjà diligentée par vos Services.

Front National

Publicités

L’Éducation Nationale ne financera pas le Musée de l’Immigration !

Publié le

Collard 2017

Communiqué de Gilbert Collard, Député RBM – FN du Gard, membre de la Commission des Lois du 10/11/2017gard

Chacun s’accorde à dire que les crédits de l’Éducation Nationale sont trop faibles (maternelles, primaires, collèges, lycées).

Or j’ai constaté qu’en 2018 le Gouvernement envisage de détourner 2 millions d’euros des crédits éducatifs pour financer le Musée de l’Immigration de la Porte Dorée.

Ce tour de passe passe est strictement inadmissible.

C’est la raison pour laquelle les Députés nationaux et moi-même avons déposé un amendement afin d’éviter cette captation de crédits.

Si, par extraordinaire, l’Assemblée ne votait pas notre amendement et avalisait ce détournement de fonds publics, je saisirais immédiatement le Premier Président de la Cour des Comptes.

Front National

Quand les émirs bedonnants font censurer un amendement parlementaire

Publié le

Collard Assemblée nationale 3

Communiqué de presse de Gilbert Collard, Député du Gard du 25/10/2017

Lors de l’examen du budget 2018, j’ai déposé sur le bureau de l’Assemblée nationale un amendement contre les privilèges fiscaux accordés par Nicolas Sarkozy aux princes du Qatar.

Ces derniers bénéficient de privilèges fiscaux exorbitants. Par exemple, ces émirs peuvent payer les impôts sur leurs plus-values immobilières réalisées en France ………… au Trésor public qatari …… où ils sont imposés au taux de 0 % !

Eh bien, cet amendement ne sera pas discuté ! Il a été déclaré irrecevable. Motif (sic) : « l’Assemblée ne peut pas adresser d’injonction au Gouvernement dans la conduite des relations internationales (sic) ».

En clair : « circulez, il n’y a rien à voir ! » L’Assemblée qui peut pourtant contrôler ou renverser le Gouvernement peut voter des privilèges fiscaux aux émirs mirobolants ; mais il ne peut pas revenir dessus.

Quelle triste soumission !

Front National

Agression préméditée perpétrée avant hier contre trois pompiers dans la ZUP Sud de Nîmes

Publié le

Collard 2017

Type de question : question écrite
Déposée auprès du service des questions de l’Assemblée Nationale sous l’index : 40-00198

M. Gilbert Collard alerte M. le ministre d’État, ministre de l’intérieur sur l’agression préméditée perpétrée avant hier contre trois pompiers dans la ZUP Sud de Nîmes.

Il s’agit indubitablement d’un guet-apens organisé par une vingtaine de jeunes voyous armés entre autres de cocktails Molotov.

M. Gilbert Collard rappelle qu’un de ces engins, contenant entre autres de l’acide sulfurique, a failli mettre le feu au camion des pompiers.

M. Gilbert Collard souhaite savoir si le Préfet du Gard a d’ores et déjà prévu une protection de tous les véhicules de secours, et ce jusqu’à ce que tous les jeunes délinquants aient été mis hors d’état de nuire dans les territoires perdus de la République.

Front National

Cyclone Irma : l’État français aux abonnés absents !

Publié le

Collard 2017

Question écrites de Gilbert Collard, député du Gard, déposées sur le Bureau de l’Assemblée nationale le 12/09/2017

Type de question : QE
Ministère interrogé : M. le Premier ministre.

M. Gilbert Collard attire l’attention de M. le Premier ministre sur lescarences de l’ État lors du passage du cyclone Irma à Saint Martin et à Saint Barthélémy.

En effet, contrairement à un séisme qui est totalement imprévisible, la trajectoire du cyclone et son amplitude exceptionnelle étaient parfaitement anticipés avec 96 heures d’avance : il s’agit là d’une certitude que personne n’a osé nier. Le Gouvernement de la France aurait parfaitement pu projeter des militaires, des policiers, et des secouristes sur l’ile voisine de la Guadeloupe ; afin qu’ils puissent intervenir rapidement . Or, il n’en a rien été : lors des dévastations, l’État était aux abonnés absents.

Du fait de cette impréparation,l’électricité, les communications et l’information étaient toujours coupées le lundi 10 septembre .

Contrairement à son homologue néerlandais, le Gouvernement français ne semble pas avoir pris conscience des conséquences de sa négligence : il demande par exemple aux sinistrés de se connecter sur internet, en des lieux où l’électricité est coupée et où les générateurs de rechange ne sont même pas encore envoyés. Or, au lieu de reconnaitre ses responsabilités et de présenter sa démission, le Gouvernement s’enfonce dans le déni, en utilisant la connivence mensongère de certains médias aux ordres.

Comment en effet oser prétendre qu’il n’y a pas eu de pillage, alors que plus d’une dizaine de pillards ont d’ores et déjà été arrêtés ? Comment oser affirmer que tout risque sanitaire est écarté, alors que des diabétiques manquent encore d’insuline ?

M. Gilbert Collard demande donc au Gouvernement quand les ministres et leshauts fonctionnaires civils négligents vont être révoqués ou au moins mutés dans l’intérêt du service . L’ urgence commande en effet de relever ces responsables incompétents, plutôt que de nommer un délégué interministériel ou de constituer des commissions Théodule dominées par un parti qui s’empressera de diluer les responsabilités.

M. Gilbert Collard souhaiterait enfin être rassuré quant à la présence sur l’ile de Saint Martin de la Préfète déléguée qui y représente l’ État et la République Française.

Front National

Arboriculteurs et viticulteurs bientôt sur la liste des métiers en voie de disparition

Publié le

Collard 2017Communiqué de Presse de Gilbert Collard, Député du Gard du 30/06/2017

L’inégalité des normes sanitaires et sociales entre les Etats Européens et plus particulièrement avec notre voisin Espagnol, engendre une concurrence déloyale qui étrangle les filières agricoles Française.

A travers nos agriculteurs, c’est notre pays, son identité, sa souveraineté et son patrimoine qui sont attaqués.

Les arboriculteurs et les viticulteurs Gardois sont fortement impactés par cette concurrence.

– Les producteurs d’abricots ne peuvent pas écouler leurs productions. Les grandes surfaces préférant commercialiser la production Espagnole bien moins chère.

– Quant aux viticulteurs, les cuves sont pleines et le prix de vente en baisse. En cause, la forte augmentation des importations de vins Espagnols qui sont vendus en France sous des étiquettes trompeuses pour le consommateur.

Ceci ne peut plus continuer. Nous devons prendre des mesures sans attendre afin de sauver ces filières d’excellence qui font la richesse de notre territoire. Il faut arrêter de favoriser les productions étrangères en fermant les yeux sur le dumping social et l’utilisation de produits phytosanitaires non autorisés sur lesol Français. C’est une des priorités de mon mandat.

Aussi, après avoir rencontré les différents acteurs du monde agricole, je rédigerai une proposition de Loi pour la rentrée parlementaire de septembre et j’appelle tous les Députés du Gard, de l’Hérault et des territoires ruraux, à sortir des postures politiciennes et à s’engager à mes côtés.

La tension est à son paroxysme. Ne revivons pas le drame survenu à Montredon en 1976.

Front National

Gilbert Collard ne veut pas que les silences de l’AFP passent sous silence

Publié le

Collard 2017

Communiqué de Gilbert Collard, député FN-RBM du Gard, du 25/06/2017

Gilbert Collard attire l’attention de M. le Premier ministre sur le devoir d’informer qui est celui des journalistes de l’Agence France Presse.

En effet, l’AFP est à la fois la voix de la France dans le monde et la source d’information de tous les médias français. Dans ces conditions, il est assez inadmissible que la direction de l’AFP ait bloqué une information très sensible concernant la gestion nauséabonde d’une mutuelle par un membre éminent de la majorité présidentielle. Cette information, dument vérifiée pourtant, a été ultérieurement diffusée par un journal satyrique paraissant le mercredi. Dans l’intervalle, la nomination à titre temporaire d’un personnage sulfureux aura sali la France et son gouvernement.

Par conséquent, M. Gilbert Collard souhaiterait savoir si une enquête interne sera diligentée à l’AFP, tant pour sanctionner certaines postures politiciennes que pour refondre le statut garantissant à l’AFP une plus grande indépendance.

Gilbert Collard