immigration

Travailleurs détachés : durcissement ou assouplissement ?

Publié le

martin-dominique-officiel

Communiqué de presse de Dominique Martin, Député européenCommission Emploi et Affaires Sociales, Groupe Europe des Nations et des Libertés du 17/10/2017

Depuis 1996, la Directive Travailleurs détachés permet le dumping social intra-européen au profit des entreprises leader du BTP et du transport, au détriment de nos salariés et de nos chômeurs. Ainsi, près de 600 000 personnes seraient détachées en France, dont la moitié non déclarée. Depuis des années, le Front National dénonce l’injustice de ce dumping social. Tous les partis nous affirmaient que le problème n’existait pas. Finalement, sous la pression du Front National, tous ont reconnu qu’il fallait durcir la Directive travailleurs détachés pour lutter contre ce dumping social entre les travailleurs des pays de l’Est et ceux des pays de l’Ouest.

Avec le texte proposé, la fiche de salaire du travailleur détaché devrait désormais comprendre les éléments de rémunération et les primes que touche l’employé français. Les frais liés au détachement (gîte, repas, transport etc.) ne pourraient plus être déduits de la rémunération.

Cependant, ce texte accumule les promesses non tenues et surtout, il encourage la fraude :

– la durée maximale du détachement est maintenue à 24 mois, avec dorénavant la possibilité de négocier une extension renouvelable.
– le transport routier international est sorti du texte, alors que ce dernier est rongé par le dumping social.
– l’entreprise du pays d’origine ne devra suivre les règles ou conventions collectives de la France, que si elles étaient à jour et consultables sur un portail électronique.

Reconnaissant les quelques efforts consentis en matière de durcissement de la législation, nous n’avons pas voté contre ce texte aujourd’hui en Commission Emploi au Parlement européen. Malheureusement, vu la différence de charges sociales, le dumping social continuera.

Seul le Front National veut vraiment lutter contre le dumping social, avec une règle simple : même rémunération, mêmes charges sociales, mêmes conditions de travail pour tous, dès le premier jour travaillé.

Front National

Publicités

Personnes âgées violemment agressées par des migrants : maintenant ça suffit

Publié le

Drapeau FN 2

Communiqué de Presse du Front National du 14/10/2017

A quelques jours d’intervalle, l’agression ultraviolente à coups de couteau d’une personne âgée à Oloron-Sainte-Marie et le viol d’une octogénaire à Montauban par des migrants soulèvent l’effroi et l’indignation.

Effroi et indignation, car une fois encore, une fois de trop, le lien sanglant entre l’immigration sauvage, anarchique et l’insécurité est dramatiquement démontré.

Effroi et indignation, car la responsabilité des autorités françaises et européennes, initiatrices de ces politiques migratoires est engagée.

Alors qu’il a déjà été prouvé que des terroristes se sont infiltrés dans les colonnes ininterrompues de migrants pour semer la mort et le chaos sur le territoire français, il est désormais avéré que certains de ces migrants sont des assassins qui n’hésitent pas à s’en prendre aux plus fragiles de nos compatriotes.

Face à cette inquiétante et insupportable recrudescence de la violence liée à l’immigration, le Front National enjoint le gouvernement à prendre immédiatement les mesures de sécurité publique qui s’imposent :

– Arrêt total de l’arrivée de nouveaux migrants et/ou prétendus réfugiés sur le territoire.
– Expulsion immédiate de tout étranger en situation irrégulière.
– Recouvrement de notre souveraineté territoriale par la maîtrise permanente de nos frontières.

Cette politique qu’exige la sûreté du peuple français doit s’accompagner d’une dénonciation de la folle politique de la Commission européenne qui prévoit d’accélérer l’installation de 50 000 nouveaux migrants dans les pays de l’Union européenne.

Front National

Illettrisme : l’impact de l’immigration à l’école occulté

Publié le

bilde-dominique-enl

Communiqué de presse de Dominique Bilde, Député européen, Conseiller régional Front National, région Grand Est, Secrétaire départemental du Front National de Meurthe et Moselle du 10/10/2017

La soirée associative consacrée à l’illettrisme vendredi dernier à Metz nous rappelle qu’avec 10 % d’illettrés contre 7 % au niveau national notre région figure parmi les lanternes rouges. De fait, même les employeurs locaux déplorent des problèmes liés à l’illettrisme dans la gestion du personnel.

Si nos élites, chez qui la politique de l’autruche le dispute au mépris de e, ont beau jeu de pointer du doigt les habitants des zones rurales ou les employés de Gad et autres oubliés bien de chez nous, l’impact de l’immigration est, quant à lui, totalement occulté.

Pourtant, parmi la population des quartiers « sensibles », où le taux d’illettrisme atteint 18 % , au moins une personne sur deux est issue de l’immigration.

Alors que l’afflux de migrants (trois mille dans la région en 2017 ) menace d’aggraver cette situation, le Front National rappelle que seuls la maîtrise de l’immigration et le retour aux fondamentaux dans l’enseignement primaire et secondaire nous permettront de sortir de l’ornière du chômage de masse et du nivellement scolaire par le bas.

Front National

Comparaison n’est pas raison

Publié le

gollnisch-hyeres

Communiqué de presse de Bruno Gollnisch,député européen et membre du Bureau politique du Front National du 07/10/2017

Interrogé par RFI ce vendredi 6 octobre 2017 sur le cas de Mme Kauffmann, nouvelle sénatrice du Var, qui aurait juxtaposé une photo de l’armée allemande d’occupation et une photo de migrants, ma réponse en faveur de la liberté d’expression s’est transformée, sous la plume de certains, en intention de comparer les migrants à des « nazis » (sic !).

A l’attention de ces commentateurs inaccessibles aux nuances (notamment au Lab d’Europe1) ou qui ignorent la célèbre phrase attribuée (à tort) à Voltaire, je précise que le fait de se prononcer en faveur de la liberté d’expression porte nécessairement sur des opinions que l’on ne partage pas, que ce soit en partie ou en totalité.

Je ne compare donc pas les migrants à des « nazis ».

J’ai fait en revanche sur le fond, et j’assume, une (brève) analyse de géopolitique, énonçant qu’il existait dans l’Histoire des changements de population qui ne résultaient pas nécessairement d’une guerre. Point de vue exprimé aussi bien par Clausewitz que par l’ancien président Giscard d’Estaing…

Quant aux autres aspects concernant Mme Kauffmann, que je ne connais pas, je souhaite bien sûr qu’elle se conforme à la discipline du Front National, sous les couleurs duquel elle s’est présentée aux élections.

Bruno Gollnisch

Terrorisme : il n’y a que le FN !

Publié le Mis à jour le

Marine 29072016 France 2

Communiqué de Marine Le Pen, présidente du Front National, du 06/10/2017

Alors qu’après la présidentielle, beaucoup croyaient que le temps s’était arrêté, que l’élection de M. Macron marquait une sorte de fin de l’histoire, l’horrible attentat de Marseille vient nous rappeler qu’il n’en est rien, que le cours parfois tragique de la vie n’est pas interrompu et que notre responsabilité à l’égard de notre pays reste immense.

Ces deux jeunes filles qui souriaient à la vie étaient nos enfants, égorgée et poignardée, un après-midi dans notre pays, tout simplement parce qu’elles étaient Françaises.

Ce qui est arrivé, arrivera encore.

La loi prétendument « contre le terrorisme » qui vient d’être votée instaure un sous-état d’urgence, c’est-à-dire abaisse notre arsenal juridique alors que la menace terroriste n’a jamais été aussi pressante. Cette  loi inutile et même nuisible peut pratiquement se résumer en un manuel de politesse à l’égard des islamistes.

Le texte du gouvernement comporte, de surcroît, deux vices originels qui le rendent quasiment hors sujet :

Il envisage l’acte terroriste comme un acte de délinquance normal alors même qu’il s’agit d’un acte de guerre qui exige des procédures et des juridictions spéciales. Il ne s’attaque pas à la cause du terrorisme qu’est l’idéologie islamiste.

En avril 2017, après l’attentat des Champs-Élysées, M. Macron avait le cynisme d’avouer qu’il n’allait « pas inventer un programme contre le terrorisme dans la nuit. »  (sic)

Plus de 5 mois et 7 attentats après, force est de constater qu’il n’a toujours pas de plan contre le terrorisme.

Front National

Pour Bruxelles, « L’islam c’est aussi notre histoire! »

Publié le

bilde-dominique-enl

Communiqué de presse de Dominique Bilde, Député européen FN du 03/10/2017

Les affiches tapissent les avenues de Bruxelles. On y lit : « L’ISLAM c’est aussi notre histoire ! » Cette exposition soutenue par l’Union européenne à hauteur de 2,5 millions d’euros a actuellement lieu dans la capitale belge.

Nous sommes donc tous un peu musulmans… Nous ne le savions pas, mais l’UE nous l’apprend via son programme Europe Créative, soit avec notre argent.

Affirmer les racines chrétiennes de l’Europe, ça jamais ! Mais mettre en valeur une culture étrangère en prétendant qu’elle est nôtre, ça c’est nécessaire !

Car comme l’affirme avec grandiloquence le site de l’exposition : cette histoire a fait ce que nous sommes ! 2018 sera officiellement l’Année du patrimoine culturel. On peut se demander ce que la Commission nous réserve. Quel patrimoine choisira-t-elle de mettre en valeur ? Et puis – toujours d’après le site internet – cette exposition est l’occasion pour les musulmans d’expliquer leurs racines religieuses et culturelles à leurs compatriotes non-musulmans !

Voilà où nous en sommes réduits : on nous coupe de nos racines et il faudrait se tourner vers cette nouvelle culture arrivée chez nous par l’immigration et déclarer : « Raconte-moi ton histoire, que je la fasse mienne. »

C’est le monde à l’envers : au lieu d’affirmer notre identité pour permettre aux immigrés de la faire leur, nous y renonçons, nous revêtons la leur en murmurant : « nous sommes chez vous ».

À agir de la sorte, la culture européenne sera bien harmonisée – pour reprendre un terme cher à Bruxelles – mais ce ne sera pas celle de nos pères.

Front National

La Commission européenne ne protège pas de la submersion migratoire, elle l’organise !

Publié le Mis à jour le

Fliegender Fisch

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Député français au Parlement européen, Co-président du groupe « Europe des nations et des libertés » du 29/09/2017

La Commission européenne vient de publier un communiqué de presse détaillant « les futures étapes d’une politique migratoire et d’asile » de l’Union européenne. Dans ce texte, sont détaillées les volontés claires de Bruxelles de ne pas défendre nos frontières face à un afflux toujours plus importants de « migrants » économiques, et même maintenant d’aller les chercher.

Le commissaire pour la migration Dimitri Avramopoulos avait déjà annoncé les intentions de la Commission lorsqu’il a déclaré, en mars 2017, que « l’Europe va avoir besoin de 6 millions d’immigrés ». Le plan qui vient d’être dévoilé montre que cette véritable submersion migratoire sera en partie légale et organisée par l’UE, au lieu d’être seulement constituée de clandestins comme ceux qui arrivent par millions sur notre continent depuis plusieurs années maintenant.

Car, contrairement à ce que semblent croire les bureaucrates bruxellois, les immigrations légale et illégale ne s’annulent pas : elles se cumulent !

Pour ce faire, le plan comprend des dispositions permettant d’aller chercher les migrants directement en Libye, unnouveau programme de «réinstallation » – en vérité d’implantation forcée de migrants clandestins dans des pays qui n’en veulent pas – et la mise à disposition de 500 millions d’euros, provenant comme toujours des impôts des citoyens, pour faciliter le déplacement des clandestins vers nos communes et campagnes.

L’Union européenne a de nombreuses fois prouvé qu’elle créait toujours plus de problèmes et qu’elle était incapable de les résoudre ensuite. Avec ce plan, elle abdique définitivement toute ambition prétendue de protéger nos frontières, nos emplois, notre sécurité et l’avenir des peuples d’Europe.

Front National