Jura

Deux élus pour LR dans le Jura, une LREM

Publié le

Circo Jura

Dans le Jura, La 1ère circonscription, celle qui regroupe Lons-le-Saunier et Saint-Amour sera aux mains du parti présidentiel  puisque la candidate de LREM Danielle Brulebois recueille 57,8% des voix face au candidat LR-UDI Cyrille Brero, 47,1%.

La deuxième circonscription, celle de Champagnole et de Saint-Claude elle reste à LR . En effet la députée sortante Marie-Christine Dalloz a été réélue pour un troisième mandat successif avec 57,17%  face à la candidate LREM 42,83% des suffrages.

La troisième, celle de Dole, Arbois et Salins-les-Bains, également reste LR avec la réélection  pour un quatrième mandat de Jean-Marie Sermier avec 56 % face au candidat du parti présidentiel Paul-Henri Bard.

Communiqué d’Eric Silvestre, Secrétaire départemental du Front National du Jura du 28/05/2017

Publié le Mis à jour le

FN 39 - Logo normalise

Communiqué d’Eric Silvestre, Secrétaire départemental du Front National du Jura du 28/05/2017

Monsieur Jean-Pierre Mouget, ancien conseiller régional et ancien secrétaire départemental du Front National du Jura nous a quitté le samedi 27 Mai 2017 en début d’après-midi.

Cet homme de caractère aura servi la France tout au long de sa vie ; d’abord jeune engagé au sein de la Légion Etrangère où il y effectuera une longue carrière jusqu’en 1993, il continuera à servir la France en tant que fonctionnaire territoriale au sein de la DDE.

Homme de conviction attaché à son pays, il rejoint le Front National en 2003 ; il sera alors de toutes les batailles, candidat aux élections. Il sera élu conseiller régional et effectuera son mandat de 2010 à 2015.

En retrait de la vie politique depuis 2015, il avait alors pu se consacrer entièrement à son autre grande passion : le tir sportif. Il était le dynamique Président du club de tir d’Arbois.

La maladie l’a rattrapée il y a quelques mois, et après un rude combat, il a, à 63 ans, baissé les armes pour la première fois ; c’est elle qui a gagné.

Toutes nos pensées et nos plus sincères condoléances vont à sa famille, à sa compagne Ghislaine Fraisse  qui mène le combat politique à nos côtés, ainsi qu’à ses proches et ses frères d’arme.

Qu’il repose maintenant en paix au sein de sa terre natale.

Le parti du président « comble les trous »…

Publié le Mis à jour le

carte-jura-circonscriptions

Le parti présidentiel qui n’avait qu’une candidate annoncée dans le Jura sur la 2ème circonscription en la personne d’Anne Prost-Grosjean où elle affrontera notamment Nathalie Desseigne, vient de « combler les trous » puisque au final ce sont Paul-Henri Bard pour la troisième et Danielle Brulebois pour la1ère qui ont été investis hier soir.

Le député-maire de Dole Jean-Marie Sermier (LR) , la communiste Laurence Bernier pour l’étonnante coalition rouge-rose-verte  mais aussi Stéphane Montrelay pour le Front National auront donc face à eux un membre du Modem avec Paul-Henri Bard, qui aura du attendre la fin de la « gueguerre » entre les dirigeants de La République en Marche et François Bayrou qui n’était pas satisfait du sort réservé à son parti, ce dolois, ancien candidat sur la liste du parti centriste aux élections européennes de 2014 et secrétaire général de la CAPEB du Jura.

Sur la 1ère circonscription, celle de Lons-le-Saunier, c’est la socialiste Danielle Brulebois qui défendra les couleurs macronistes. La conseillère départementale PS du canton de Bletterans, aura donc à affronter notre candidat, Jean-Paul Ecard et le « successeur » désigné au sein de LR de Jacques Pélissard, le conseiller départemental Cyrille Brero mais aussi un candidat dissidant du parti de la « droite et du centre » Benjamin Marraud des Grottes.

On s’aperçoit donc que pour le renouvellement on repassera, puisqu’à part madame Anne Prost-Grosjean, les deux autres candidats macronistes sont, eux, présents dans le monde politique depuis déjà pas mal de temps !

Objectif législatives

Publié le

Assemblée nationale 2

 

Un grand merci aux 49 888 jurassiennes et jurassiens qui ont hier choisis de voter pour la candidate du camp patriote et qui de cette manière ont démontré leur volonté de voir perdurer notre pays dans ce qu’il a de plus noble : son terroir, ses traditions, sa langue, sa culture (n’en déplaise au président Macron) en un mot, sa manière de vivre et d’exister.

Tout cela, on le sait, est menacé durement aussi bien par les politiques que notre pays connaît depuis de longues années et qui, hélas, vont perdurer avec le nouveau président si il obtient une majorité aux élections législatives de juin prochain que par la mainmise totale de l’UE sur la globalité de nos décisions politiques et économiques. 

Il faut dès à présent se mettre en ordre de bataille afin que le 18 juin une majorité d’élus patriotes soit présents à l’Assemblée nationale.

Aussi, Marine Le Pen a annoncé une métamorphose profonde pour notre mouvement. Il est évident que le résultat de cette élection mais aussi et surtout le statut du FN qui est désormais la seule opposition véritable à Emmanuel Macron doit se concrétiser par des changements internes.

En attendant, il faut se mobiliser pour les législatives qui auront lieu dans cinq semaines !