Les Républicains

Communiqué de Presse de Jordan Bardella, porte-parole du FN, Secrétaire départemental de Seine-Saint-Denis, Conseiller régional

Publié le

Bardella Jordan FN93.jpg

Communiqué de Presse de Jordan Bardella, porte-parole du FNSecrétaire départemental de Seine-Saint-Denis, Conseiller régional du 06/10/2017

Convoqué ce jour devant le Tribunal de Grande Instance de Paris pour avoir évoqué, à l’occasion d’une séance plénière du Conseil régional d’Île-de-France, les liens troubles du maire d’Aulnay-sous-Bois (Les Républicains) avec l’islamisme radical, j’ai été notifié de ma mise en examen par le vice-président chargé de l’instruction.

Au regard du sérieux et de l’authenticité des éléments dont je dispose – et dont la presse s’est-elle même fait l’écho, je demeure parfaitement confiant pour la suite de la procédure.

À l’heure où le pays vit sous la menace permanente du terrorisme islamiste, ce procès sera une nouvelle occasion de rappeler l’accointance d’un certain nombre d’élus locaux avec cette idéologie barbare et meurtrière.

Enfin, je rappelle qu’en dépit d’une insécurité croissante et des nuits de violences auxquelles continue de faire face la ville d’Aulnay-sous-Bois depuis l’affaire Théo, le maire utilise les deniers publics pour me persécuter en justice, faisant ainsi voter la prise en charge des frais de procédure par le Conseil municipal, au titre de la protection fonctionnelle.

Front National

Publicités

Communiqué du Front National à la suite de la forte progression de notre mouvement aux élections sénatoriales

Publié le

FN Pupitre

Communiqué du Front National du 24/09/2017

Le Front National présentait, pour les élections sénatoriales de ce dimanche 24 septembre, des candidatures individuelles et des listes bleu marine pour la défense de nos communes et de nos départements dans 39 départements. Alors qu’il ne disposait théoriquement que d’environ 700 grands électeurs dans les départements concernés, le Front National a obtenu 2026 voix, enregistrant une progression d’environ 60% par rapport à 2011.

Parmi les hausses les plus significatives, on peut signaler l’Essonne (de 18 voix en 2011 à 87 voix en 2017), la Haute-Loire (de 7 à 24 voix), le Pas-de-Calais (de 101 à 260 voix) ou encore les Pyrénées-Orientales (de 27 à 56 voix). Enfin, deux listes de rassemblement, conduites par des élus de droite mais présentées par le Front National, ont permis respectivement de passer de 45 à 122 voix (Isère) et de 64 à 107 voix (Seine-et-Marne).

Ces importantes progressions montrent qu’un nombre important de grands électeurs, notamment dans la ruralité, ont été convaincus par les candidats Front national qui défendaient nos départements et nos communes menacés par la politique du gouvernement qui met a mal leur autonomie financière et vise à les supprimer au profit des intercommunalités et des métropoles. Le Front national s’affirme plus que jamais comme le grand mouvement de défense des terroirs et des territoires.

Front National

L’agriculture biologique est en péril en Île-de-France

Publié le

WDSJ 2016

Communiqué de presse de Wallerand de Saint Just, Président du groupe FN-IDF au Conseil régional d’Île-de-France du 03/08/2017

L’actuel ministre de l’agriculture, Stéphane Travert, a indiqué qu’il ne reviendrait pas sur la coupe budgétaire de 800 millions d’euros décidée par son prédécesseur socialiste, Stéphane Le Foll !

Ce sont les aides à l’agriculture biologique qui souffriront le plus de ces mesures d’austérité mises en place pour satisfaire les exigences de Bruxelles.

Le groupe FN-IDF au Conseil régional d’Île de France soutient les protestations du Groupement des agriculteurs bio d’Île de France qui écrit avec raison que « les dispositifs d’aide sont trop instables et ne permettent pas aux agriculteurs de se projeter dans les investissements nécessaires à la transition écologique de leurs exploitations ».

Wallerand de Saint Just adresse ce jour une lettre à la présidente de la Région, Madame Valérie Pécresse, pour lui demander d’envisager rapidement, au niveau du Conseil régional, les mesures propres à tenter de pallier l’incroyable irresponsabilité gouvernementale, bien entendu, dans le cadre du budget régional qui pourrait augmenter, de ce chef, plus que des 400.000 euros décidés au budget primitif 2017.

Front National

Les Républicains disqualifiés comme parti d’opposition

Publié le

flamme-3

Communiqué de presse du Front National du 05/06/2017

Le vote de confiance au gouvernement, hier à l’Assemblée Nationale, a mis en évidence toute la misère politique du parti LR et l’escroquerie que son vote a pu représenter lors des dernières élections législatives.

Seuls 23 députés LR sur 100 ont ainsi voté contre la confiance au gouvernement. Autrement dit, moins d’un député LR sur 4 s’est inscrit, par son vote, dans l’opposition au gouvernement de messieurs Philippe et Macron.

Nous mesurons l’écoeurement qui doit être celui aujourd’hui de l’ensemble des électeurs qui, par adhésion au premier tour, ou par défaut au second tour, se sont portés sur des candidats LR en pensant voter pour de futurs députés d’opposition.

Le vote d’hier à l’Assemblée nationale a donc été l’expression d’une tromperie électorale manifeste, à l’image de la tromperie politique permanente qu’incarne ce mouvement sans ligne, sans chef et éclaté en autant de courants que de personnalités.

Plus que jamais, seul le Front National est en mesure de représenter une force d’opposition patriote et républicaine à la politique qui s’annonce catastrophique de monsieur Macron.

Il invite tous les Français soucieux de renforcer cette opposition à rejoindre notre mouvement et à participer à sa grande refondation en vue de redonner de l’espoir et un avenir à notre pays.

Front National

Plainte d’Estrosi : David Rachline relaxé

Publié le

rachline-frejus-2

Communiqué de presse David Rachline, Sénateur-Maire de Fréjus du 26/06/2017

Il y a quelques mois, j’avais dans une émission mis en évidence les liens entre Christian Estrosi et l’UOIF.

M. Estrosi avait alors porté plainte pour de soi-disant propos diffamants.

Aujourd’hui, dans un jugement rendu par le tribunal de Nice, les juges me relaxent et déboutent M. Estrosi.

Je me réjouis donc de ce jugement et je continuerai à dénoncer les ambiguïtés de certains responsables politiques avec le communautarisme et parfois les religieux aux discours extrémistes.

Front National

Réaction du Front National au remaniement ministériel

Publié le Mis à jour le

Flamme large

Communiqué du Front National du 22/06/2017

Emmanuel Macron et Edouard Philippe ont dû procéder dans l’urgence à un remaniement beaucoup plus important qu’annoncé, suite aux nombreuses « démissions » dont a fait l’objet la première équipe nommée au lendemain de l’élection présidentielle.

A la suite de ce remaniement, deux promesses du candidat Macron sont d’ores et déjà parties en fumée : le nouveau gouvernement comporte 19 ministres de plein exercice, alors qu’une équipe resserrée de 15 personnes avait été annoncée ; la stabilité gouvernementale promise a quant elle volé en éclats.

La nouvelle équipe recycle, plus encore que la première, de nombreuses personnalités issues du système, à commencer par Florence Parly, ancienne secrétaire d’Etat de Lionel Jospin, et directrices de plusieurs sociétés publiques.

Madame Pénicaud reste ministre du travail, alors qu’elle vient d’être mise en cause dans une affaire en lien direct avec les anciennes responsabilités ministérielles d’Emmanuel Macron, ce qui laisse évidemment penser qu’elle sera le fusible idéal lorsque la nouvelle loi travail viendra à paralyser le pays et à symboliser les échecs du nouveau quinquennat.

En somme, cette équipe constituée dans l’urgence, et alors que le bateau gouvernemental prenait déjà l’eau, ne saura rassurer les Français en proie au doute. En effet, à peine un mois et demi après l’élection d’Emmanuel Macron, et des élections législatives marquées par une très forte abstention, il est déjà manifeste que le nouveau quinquennat démarre sur des bases très fragiles et que la déception sera rapidement au rendez-vous.

Le Front National sera pour les Français un rempart face à l’action délétère que compte mener ce gouvernement, continuateur, voire accélérateur, des politiques désastreuses que le système impose à la France depuis des décennies.

Front National

Deux élus pour LR dans le Jura, une LREM

Publié le

Circo Jura

Dans le Jura, La 1ère circonscription, celle qui regroupe Lons-le-Saunier et Saint-Amour sera aux mains du parti présidentiel  puisque la candidate de LREM Danielle Brulebois recueille 57,8% des voix face au candidat LR-UDI Cyrille Brero, 47,1%.

La deuxième circonscription, celle de Champagnole et de Saint-Claude elle reste à LR . En effet la députée sortante Marie-Christine Dalloz a été réélue pour un troisième mandat successif avec 57,17%  face à la candidate LREM 42,83% des suffrages.

La troisième, celle de Dole, Arbois et Salins-les-Bains, également reste LR avec la réélection  pour un quatrième mandat de Jean-Marie Sermier avec 56 % face au candidat du parti présidentiel Paul-Henri Bard.