Média

Gilbert Collard ne veut pas que les silences de l’AFP passent sous silence

Publié le

Collard 2017

Communiqué de Gilbert Collard, député FN-RBM du Gard, du 25/06/2017

Gilbert Collard attire l’attention de M. le Premier ministre sur le devoir d’informer qui est celui des journalistes de l’Agence France Presse.

En effet, l’AFP est à la fois la voix de la France dans le monde et la source d’information de tous les médias français. Dans ces conditions, il est assez inadmissible que la direction de l’AFP ait bloqué une information très sensible concernant la gestion nauséabonde d’une mutuelle par un membre éminent de la majorité présidentielle. Cette information, dument vérifiée pourtant, a été ultérieurement diffusée par un journal satyrique paraissant le mercredi. Dans l’intervalle, la nomination à titre temporaire d’un personnage sulfureux aura sali la France et son gouvernement.

Par conséquent, M. Gilbert Collard souhaiterait savoir si une enquête interne sera diligentée à l’AFP, tant pour sanctionner certaines postures politiciennes que pour refondre le statut garantissant à l’AFP une plus grande indépendance.

Gilbert Collard

L’idéologie européiste avant l’intérêt des Français

Publié le

Philippot officiel 1

Communiqué de Florian Philippot, Député français au Parlement européen du 24/06/2017

Dans une Interview au Figaro, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire confirme une politique de soumission totale à l’Union Européenne et donc à l’Allemagne, qui aggravera les tendances déjà à l’œuvre.

Ainsi, le gouvernement vise l’émergence d’un budget de la zone euro et d’un ministre européen des Finances, c’est à dire le renforcement des mécanismes fédéralistes au détriment de la souveraineté de la France. Ces mécanismes coûteraient très cher à la France en termes de transferts financiers, amèneraient sans doute l’impôt européen et obéissent bien sûr à une volonté allemande.

Pour accompagner ce choix de l’UE à tout prix, le ministre promet d’intensifier encore l’austérité déjà imposée au peuple : hausse massive de la CSG, destruction du droit du travail, privatisations et désengagement de l’Etat.

Au-delà de ces annonces, qui ne sont finalement que la continuité des choix faits par les gouvernements précédents pour soumettre toujours davantage la France à la tutelle germano-européenne, aucune réflexion de fond n’émerge sur la nécessité du patriotisme économique, l’urgence de redonner à notre pays des armes face à la mondialisation sauvage, ni sur le soutien massif à la recherche, à l’innovation et aux PME PMI qui est pourtant vivement attendu.

Front National

Marine Le Pen sur France 2 le 07/06/2017

Publié le

Des députés pour défendre la liberté et le respect des femmes !

Publié le

bay-fd-noir

Éditorial de Nicolas Bay, SG du Front National du 02/06/2017

Insultées, sifflées, agressées : le quotidien insupportable que vivent les femmes du quartier de La Chapelle-Pajol, au cœur de Paris, n’est malheureusement pas une exception. Des zones où « plusieurs centaines de mètres carrés de bitume [sont] abandonnés aux seuls hommes, et où les femmes n’ont plus droit de cité, où cafés, bars et restaurants leur sont interdits comme les trottoirs, la station de métro et les squares », comme l’a rapporté Le Parisien, sont aussi présents ailleurs sur le territoire national. Pour beaucoup de femmes, la vie dans ces zones de non-droit est devenue infernale. Et c’est aujourd’hui une réalité indéniable qu’il n’est plus possible de dissimuler : les femmes subissent un recul des libertés fondamentales, se voyant contraintes d’adapter leurs tenues vestimentaires et de déserter, davantage chaque jour, l’espace public.

On se souvient de l’incroyable déclaration de Benoît Hamon qui avait relativisé l’absence des femmes dans certains cafés de quartiers à forte population immigrée de la banlieue parisienne. Une indulgence, ou plutôt une complaisance, qui caractérise l’inaction de notre e politique, incapable de s’attaquer au fléau de l’islamisme qui a remplacé les lois de la République dans de nombreux quartiers !

Ce n’est pas en organisant « une marche exploratoire », comme le propose Mme Hidalgo, ou en agrandissant les trottoirs, comme le prétendent certains militants de gauche, dont le féminisme s’arrête là où les barbus imposent leurs fatwas, que nous règlerons le problème. Pour lutter contre le communautarisme, pour protéger les femmes, pour affirmer la laïcité et notre mode de vie nous avons besoin d’une opposition solide et déterminée à l’Assemblée.

Nous proposerons au plus vite une extension de la loi de 2004 sur la laïcité dans les écoles afin de bannir les signes religieux ostensibles dans l’ensemble de l’espace public (hors personnel religieux). Le burkini en fera évidemment partie.

Nous ferons tout pour que pour soit mis un terme aux capitulations du quotidien face au communautarisme, terreau de l’islamisme !

Front National