PS

L’agriculture biologique est en péril en Île-de-France

Publié le

WDSJ 2016

Communiqué de presse de Wallerand de Saint Just, Président du groupe FN-IDF au Conseil régional d’Île-de-France du 03/08/2017

L’actuel ministre de l’agriculture, Stéphane Travert, a indiqué qu’il ne reviendrait pas sur la coupe budgétaire de 800 millions d’euros décidée par son prédécesseur socialiste, Stéphane Le Foll !

Ce sont les aides à l’agriculture biologique qui souffriront le plus de ces mesures d’austérité mises en place pour satisfaire les exigences de Bruxelles.

Le groupe FN-IDF au Conseil régional d’Île de France soutient les protestations du Groupement des agriculteurs bio d’Île de France qui écrit avec raison que « les dispositifs d’aide sont trop instables et ne permettent pas aux agriculteurs de se projeter dans les investissements nécessaires à la transition écologique de leurs exploitations ».

Wallerand de Saint Just adresse ce jour une lettre à la présidente de la Région, Madame Valérie Pécresse, pour lui demander d’envisager rapidement, au niveau du Conseil régional, les mesures propres à tenter de pallier l’incroyable irresponsabilité gouvernementale, bien entendu, dans le cadre du budget régional qui pourrait augmenter, de ce chef, plus que des 400.000 euros décidés au budget primitif 2017.

Front National

Comptes publics, gel du point d’indice : les multiples mensonges d’Emmanuel Macron

Publié le

flamme-3

Communiqué de presse du Front National du 30/06/2017

Hier la Cour des comptes a révélé le montant du dérapage attendu des finances publiques en 2017, de l’ordre de 8 milliards d’euros. Cette situation n’étonnera que ceux qui faisaient semblant de croire aux promesses et à l’action du précédent gouvernement, dont on rappelle que Monsieur Macron a eu la responsabilité de l’Économie jusqu’à la fin du mois d’août 2016.

En d’autre termes, si les finances publiques de notre pays se sont dégradées en 2017 c’est bien à cause de la politique inefficace de Monsieur Macron et des mensonges de ses amis quant à la trajectoire budgétaire de la France.

L’une des premières conséquences de ce dérapage est le gel du point d’indice des fonctionnaires annoncé hier par le ministre des Comptes publics, Gerald Darmanin. Gelé depuis 2010, le point d’indice des fonctionnaires avait connu deux petites hausses fin 2016 et début 2017, en pleine période électorale.

Sitôt les élections passées, les fonctionnaires repassent évidemment au moulinet de l’austérité.

Ce nouveau gel met en évidence un autre mensonge de Monsieur Macron. Pendant la campagne, celui-ci avait en effet promis de mettre un terme à « l’évolution uniforme des rémunérations dans la fonction publique ». Or ce gel frappera uniformément tous les fonctionnaires, y compris ceux des catégories les moins bien rémunérées.

Le Front National met en garde les Français contre la cure d’austérité qui se prépare et dont les fonctionnaires ont été les premières victimes annoncées. Les mensonges du précédent gouvernement sur l’état de nos finances publiques ne servent que de prétexte à l’actuel gouvernement pour justifier la poursuite d’une politique de soumission à Bruxelles, particulièrement injuste et inefficace, et dont le seul effet sera l’inverse de celui recherché : tuer la croissance et augmenter notre dette.

Front National

Réaction du Front National au remaniement ministériel

Publié le Mis à jour le

Flamme large

Communiqué du Front National du 22/06/2017

Emmanuel Macron et Edouard Philippe ont dû procéder dans l’urgence à un remaniement beaucoup plus important qu’annoncé, suite aux nombreuses « démissions » dont a fait l’objet la première équipe nommée au lendemain de l’élection présidentielle.

A la suite de ce remaniement, deux promesses du candidat Macron sont d’ores et déjà parties en fumée : le nouveau gouvernement comporte 19 ministres de plein exercice, alors qu’une équipe resserrée de 15 personnes avait été annoncée ; la stabilité gouvernementale promise a quant elle volé en éclats.

La nouvelle équipe recycle, plus encore que la première, de nombreuses personnalités issues du système, à commencer par Florence Parly, ancienne secrétaire d’Etat de Lionel Jospin, et directrices de plusieurs sociétés publiques.

Madame Pénicaud reste ministre du travail, alors qu’elle vient d’être mise en cause dans une affaire en lien direct avec les anciennes responsabilités ministérielles d’Emmanuel Macron, ce qui laisse évidemment penser qu’elle sera le fusible idéal lorsque la nouvelle loi travail viendra à paralyser le pays et à symboliser les échecs du nouveau quinquennat.

En somme, cette équipe constituée dans l’urgence, et alors que le bateau gouvernemental prenait déjà l’eau, ne saura rassurer les Français en proie au doute. En effet, à peine un mois et demi après l’élection d’Emmanuel Macron, et des élections législatives marquées par une très forte abstention, il est déjà manifeste que le nouveau quinquennat démarre sur des bases très fragiles et que la déception sera rapidement au rendez-vous.

Le Front National sera pour les Français un rempart face à l’action délétère que compte mener ce gouvernement, continuateur, voire accélérateur, des politiques désastreuses que le système impose à la France depuis des décennies.

Front National

Lettre de Marine Le Pen du 12/06/2017

Publié le Mis à jour le

Marine Bureau 1

Lettre de  Marine Le Pen  du 12/06/2017

Mes chers compatriotes,

Une abstention catastrophique a éloigné des millions de Français des urnes pour le premier tour des législatives 2017. Ce taux de participation extrêmement bas a eu une conséquence immédiate : la majorité de nos 119 candidats présents au second tour sera opposée en duel à des adversaires En marche ou Républicains. Or , comme le prouvent les appels à voter contre nous, ces deux partis travaillent main dans la main pour empêcher notre mouvement d’entrer à l’Assemblée nationale. Face à des adversaires coalisés, les hommes et les femmes qui défendent nos couleurs ont besoin de tout l’appui que nous pouvons leur fournir.

Est-il normal que le Parti socialiste, qui n’a obtenu que 9,5% des voix soit crédité de 15 à 25 sièges ?

Est-il normal que la France insoumise avec 11% des voix puisse prétendre 13 à 23 sièges  ? Est-il normal que le Front national, qui a recueilli 13,20% des suffrages de nos compatriotes, se voit réduit par les sondeurs à la portion congrue ?

Non, ce n’est pas normal. J’en appelle à un sursaut patriotique pour que le plus grand nombre de nos 119 candidats présents au second tour puissent entrer à l’Assemblée nationale. Pour ce sursaut, les électeurs patriotes doivent se rendre massivement aux urnes pour le second tour dimanche prochain pour que des candidats du Front national puissent entrer en nombre à l’Assemblé nationale.

Ce sursaut passe également par notre mobilisation autour de nos candidats. Il est de notre devoir de leur fournir les moyens de se battre à armes égales contre des adversaires coalisés et des médias déchaînés contre notre mouvement.

Voilà pourquoi je vous invite à participer vous aussi à l’Emprunt patriotique. Votre soutien financier immédiat facilitera nos efforts pour mobiliser les réserves de voix considérables qui peuvent changer la donne.

Je compte sur vous comme vous pouvez compter sur moi.

A Paris, porte de La Chapelle, on cache les clandestins le temps d’une visite officielle

Publié le

WDSJ 2016

Communiqué de Presse de Wallerand de Saint Just, Secrétaire départemental de la fédération du Front national de Paris du 24/05/2017

« Nous nous sommes félicités que le passage des membres de la commission d’évaluation du Comité International Olympique à Paris, ait permis de mobiliser la force publique » (Gérald Briant, adjoint PCF du XVIIIe). « On a bien heureusement pu faire en sorte que le secteur de la porte de La Chapelle, soit plus présentable (sic)» (Daniel Vaillant, député PS). Autant de citations révélées par le journal Le Parisien du 24 mai.

Afin de présenter un village Potemkine au CIO, il a tout simplement été décidé de loger aux frais du contribuable 1609 clandestins installés dans les campements sauvages du quartierde La Chapelle. Une fois le CIO passé, gageons que les femmes continueront d’être harcelées nuit et jour et de vivre dans la peur, que les trafics et la délinquance qui pullulent autour des « réfugiés » continueront de prospérer, et que le quartier redeviendra le cauchemar qu’il est actuellement pour ses habitants.

Le Front National dénonce le cynisme de la gauche parisienne, consciente du mal qu’elle inflige aux riverains au point de mettre la poussière sous le tapis le temps d’une visite officielle.

Seuls les candidats du Front National proposent une politique qui permettra de rendre sa dignité au quartier de La Chapelle, et non de le rendre « présentable » provisoirement : le contrôle de nos frontières et l’expulsion de tout étranger en situation irrégulière sur le sol de la République.

Front National

Plus que jamais, défendre la France à l’Assemblée !

Publié le

Bay

Communiqué de Nicolas Bay, SG du Front National du 12/05/2017

En rassemblant près de 11 millions de voix au second tour de l’élection présidentielle, Marine Le Pen a établi un nouveau record pour notre famille politique. Surtout, elle a permis qu’un cap soit franchi, à travers ce résultat, mais aussi avec la conclusion d’alliances et la fin du prétendu « front républicain ».

Militants, cadres, élus ou simples sympathisants, ce résultat spectaculaire n’aurait évidemment jamais été possible sans votre soutien, l’énergie formidable que vous avez déployée tout au long de cette campagne et qui a mis le système en panique.

La continuation de la présidence de François Hollande à travers son successeur Emmanuel Macron requiert désormais une opposition solide et déterminée à l’Assemblée nationale. Le communautarisme qu’il prône, l’immigration qu’il souhaite accélérer, notamment en provenance de l’Algérie, le reniement délibéré de notre culture, de notre identité, son projet de dérégulation et de déconstruction généralisées font peser de véritables menaces sur notre pays.

La campagne des élections législatives est donc cruciale pour les cinq années à venir. Entre les responsables LR, qui ont davantage fait campagne pour « Hollande junior » que pour leur propre candidat, et toute une gauche acquise à sa cause de façon plus ou moins hypocrite, comme elle l’a démontré entre les deux tours, seuls des députés résolument patriotes accompliront leur mission d’opposition ferme.

Loin des tambouilles politiciennes et des compromissions auxquels se livrent déjà bon nombre de représentants de droite, tels que Bruno Le Maire ou Christian Estrosi, avec le pire de la droite cumulé au pire de la gauche dont « En Marche » n’est que la parfaite synthèse, notre seule boussole dans l’hémicycle sera la défense de la France et la protection des Français !

Front National

Au secours, le PS revient !

Publié le

Macron-Hollande

Par Marine Le Pen le 02/05/2017

Ce matin, M. Macron a annoncé à Jean-Jacques Bourdin qu’il était prêt à accueillir Manuel Valls dans sa majorité présidentielle. Confiant dans la propagande que le système fait pour lui et dans le soutien aveugle que lui ont accordé sans réfléchir tant de responsables inconscients, Emmanuel Macron ne cherche même plus à dissimuler son véritable projet : faire réélire les socialistes qui ont largement contribué à la ruine du pays depuis cinq ans.

Au premier rang de son meeting du 1er mai, d’anciennes gloires du PS étaient réunies, tout sourire, ravies du mauvais tour joué aux Français. De Ségolène Royal à Robert Hue, d’Édith Cresson à Alain Minc, de Jacques Attali à Daniel Cohn-Bendit, les amis de M. Macron représentent le pire du système depuis des décennies. C’est la continuité parfaite des idées et des politiques que les Français rejettent.

M. Macron a fondé tout son argumentaire sur le renouveau de la vie politique qu’il prétend incarner. Mais il n’y a aucun nouveau visage autour de lui. En réalité, responsable des orientations économiques du quinquennat Hollande, ce n’est pas le renouveau qu’il propose, c’est le recyclage.

Plein de mépris pour tous ceux qui se sont ralliés à lui dans l’entre-deux-tours, M. Macron n’accorde aucune concession à personne. Au contraire, il durcit son projet et son discours profondément antisocial et antidémocratique. Il déclare lui-même traiter non pas en adversaires mais en « ennemis » tous ceux qui sont en désaccord avec son projet. Cette attitude n’est pas républicaine. Dès l’été 2017, il a l’intention d’imposer une loi El Khomri puissance 10 par ordonnances, sans respecter ni l’opinion publique ni l’Assemblée nouvellement élue.

Nul besoin d’être grand prophète pour comprendre comment se déroulerait un éventuel mandat de M. Macron : entouré de quelques amis choisis, presque tous issus du PS et/ou du monde la finance, il mettrait à exécution toutes les exigences de la Commission européenne et traiterait par le plus grand mépris ceux qui voudraient s’opposer contre lui par des mouvements sociaux.

Un quinquennat Macron ne serait qu’un second quinquennat Hollande, en pire, et on peut d’ailleurs se demander quel accord existe déjà entre MM. Hollande et Macron pour assurer à celui qui sera bientôt l’ancien président une place de choix dans la majorité de son dauphin, héritier et successeur désigné.

M. Macron doit clarifier la place qu’il dit vouloir accorder à M. Valls. Il doit s’engager très clairement sur le rôle que joueront dans sa majorité ses collègues ministres de M. Hollande et M. Hollande lui-même. Il doit faire savoir avant le second tour combien de députés socialistes sortants il a investis (et dans quelles circonscriptions).

Et les Français doivent prendre conscience que, s’ils choisissent M. Macron, ils ne verront pas se retirer de la vie politique ceux dont ils ne veulent plus. Au contraire, ils les verront tous revenir en force, plus arrogants que jamais.

Vous n’en vouliez plus aucun ? Avec M. Macron, vous les aurez tous !

Dimanche, entre le système et la France, je vous demande solennellement de choisir la France !

Marine 2017