RBM

Fiscalité en Moselle : le matraquage continue

Publié le

bilde-dominique-enl

Communiqué de presse de Dominique Bilde, Député européen, ​​Conseiller régional Front National, région Grand Est, Secrétaire départemental du Front National de Meurthe et Moselle du 17/10/2017

Voilà un record dont les propriétaires messins se seraient bien passés : la Moselle et Metz font à nouveau la course en tête de l’augmentation de taux fonciers, avec respectivement 10,47 % et 4,45%. Une hausse qui s’ajoute aux 91,7 % d’augmentation entérinés l’année dernière sur le taux de la taxe foncière perçue par Metz Métropole.

Si la métropole comme la commune et le département se défaussent sur la baisse des dotations de l’État, les dépenses sociales et les frais de fonctionnement se taillent toujours la part du lion des budgets 2017. Et le sens des priorités n’est pas toujours au rendez-vous : avec un Mosellan sur sept sous le seuil de pauvreté, la municipalité a cru bon de mettre sur les rails fin 2016 un projet d’hébergement de 16 familles roms pour la modique somme de 150 000 euros !

Si le Front National condamne le transfert de compétences de l’État sans moyens financiers, il appelle également à une baisse drastique des dépenses de fonctionnement et des subventions associatives.

Front National

Publicités

Travailleurs détachés : durcissement ou assouplissement ?

Publié le

martin-dominique-officiel

Communiqué de presse de Dominique Martin, Député européenCommission Emploi et Affaires Sociales, Groupe Europe des Nations et des Libertés du 17/10/2017

Depuis 1996, la Directive Travailleurs détachés permet le dumping social intra-européen au profit des entreprises leader du BTP et du transport, au détriment de nos salariés et de nos chômeurs. Ainsi, près de 600 000 personnes seraient détachées en France, dont la moitié non déclarée. Depuis des années, le Front National dénonce l’injustice de ce dumping social. Tous les partis nous affirmaient que le problème n’existait pas. Finalement, sous la pression du Front National, tous ont reconnu qu’il fallait durcir la Directive travailleurs détachés pour lutter contre ce dumping social entre les travailleurs des pays de l’Est et ceux des pays de l’Ouest.

Avec le texte proposé, la fiche de salaire du travailleur détaché devrait désormais comprendre les éléments de rémunération et les primes que touche l’employé français. Les frais liés au détachement (gîte, repas, transport etc.) ne pourraient plus être déduits de la rémunération.

Cependant, ce texte accumule les promesses non tenues et surtout, il encourage la fraude :

– la durée maximale du détachement est maintenue à 24 mois, avec dorénavant la possibilité de négocier une extension renouvelable.
– le transport routier international est sorti du texte, alors que ce dernier est rongé par le dumping social.
– l’entreprise du pays d’origine ne devra suivre les règles ou conventions collectives de la France, que si elles étaient à jour et consultables sur un portail électronique.

Reconnaissant les quelques efforts consentis en matière de durcissement de la législation, nous n’avons pas voté contre ce texte aujourd’hui en Commission Emploi au Parlement européen. Malheureusement, vu la différence de charges sociales, le dumping social continuera.

Seul le Front National veut vraiment lutter contre le dumping social, avec une règle simple : même rémunération, mêmes charges sociales, mêmes conditions de travail pour tous, dès le premier jour travaillé.

Front National

Agressions de pompiers : mettre fin à l’impunité !

Publié le

Pompiers ambulance

Communiqué de Stéphane Ravier, Sénateur des Bouches-du-Rhône du 16/10/2017

Nieul (Charente), Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), Nîmes (Gard)… : les agressions contre nos pompiers se multiplient sur l’ensemble du territoire national, notamment dans les zones de non-droit pudiquement baptisées « quartiers sensibles ». En 2015, 1939 pompiers ont en effet déclaré avoir été agressés en intervention : une hausse de 21% par rapport à 2014, et de 80% par rapport à 2009 !

Pour les assaillants, l’objectif est évidemment de contrôler des territoires et les soustraire à l’autorité de l’Etat pour protéger leurs trafics illégaux. Symbole de l’Etat, les pompiers sont donc ciblés, mais également les patrouilles de police ou les tournées des postiers.

Le Front National rappelle son attachement à nos soldats du feu. Symptomatique d’un ensauvagement de notre pays, le problème des agressions contre les pompiers doit être combattu.

Rompre avec le laxisme judiciaire en durcissant les peines contre les voyous qui agressent les dépositaires de l’autorité publique, suspendre les allocations familiales des familles de délinquants, réinvestir les « quartiers sensibles » avec des forces de police reconstituées et soutenues, et enfin – parce qu’il serait naïf de le cacher ! – en finir avec une politique d’immigration sauvage : telles sont nos solutions pour rétablir l’autorité de l’Etat sur chaque mètre carré du territoire !

Front National

Autriche : Progression sans précédent du FPÖ

Publié le Mis à jour le

Heinz-Christian-Strache FPÖ.jpg

Communiqué du Front National du 16/10/2017

10 mois après sa performance historique au second tour de l’élection présidentielle autrichienne, le FPÖ signe un nouveau succès aux élections législatives, confirmant sa place centrale et son rôle incontournable sur la scène politique autrichienne.

Une victoire politique pour nos amis et alliés, membres du groupe Europe des Nations et des Libertés qui ont su imposer dans le débat la question cruciale et déterminante des migrants, dans un pays frappé, comme la France, par la crise migratoire et les tensions économiques, sociales, sécuritaires et identitaires qu’elle implique.

Ce résultat est également une nouvelle défaite bienvenue pour l’Union européenne et un camouflet pour la Commission européenne, qui entendent imposer une vision supranationale et un ordre technocratique en ignorant le droit inaliénable des peuples européens à disposer d’eux-mêmes.

Le Front National se félicite de cette nouvelle victoire et adresse ses plus chaleureuses félicitations à Heinz-Christian Strache dont nous savons qu’il saura défendre avec détermination et pugnacité la souveraineté et les intérêts du peuple autrichien.

Front National

Réaction de Marine Le Pen à l’intervention du Président de la République du 15/10/2017

Publié le

Marine 29072016 France 2

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National du 15/10/2017

Lors d’une intervention ponctuée de tunnels technocratiques du niveau d’un Premier ministre, nous avons vu un président qui tente laborieusement de s’expliquer sur son jugé presque unanimement méprisant ou suffisant et sur des systèmes qui apparaissent au fil des explications comme des usines à gaz.

Sur le fond, il a confirmé son projet de construction d’une société nomade avec des priorités réaffirmées en boucle :

Pousser les salariés à démissionner plus facilement en leur ouvrant le droit à l’indemnisation, forcer les chômeurs à travailler même loin de chez eux, traquer les épargnants appelés à placer leurs économies au casino, désigner comme cibles les propriétaires immobiliers, aller chercher le prétendu magot des offices HLM censés -selon son expression – détenir des rentes.

Sa démonstration se heurte à des incohérences notoires : comment résoudre, comme il le prétend, le problème du logement en décourageant l’investissement dans la pierre ? Comment faire croire qu’en augmentant la CSG, il augmente le pouvoir d’achat des retraités ?

Le Front National, qui a entendu le président promettre de discuter de l’expulsion de délinquants en situation irrégulière, lui rappelle que le séjour illégal est en soi un acte qui, à lui seul, mérite une reconduite systématique à la frontière.

Marine Le Pen, Présidente du Front National, l’attend de pied ferme sur ce sujet et le met au défi d’étendre ce débat à l’ensemble de la politique d’immigration qui ruine le pays et accroît tous les jours le risque terroriste qui pèse sur nos compatriotes .

Front National

Baisse des APL pour les HLM : le logement minier menacé !

Publié le

Bilde Bruno bureau

Communiqué de presse de Bruno Bilde, député du Pas-de-Calais du 15/10/2017

La baisse des APL ne frappe pas que les locataires, mais vise également les bailleurs sociaux. En effet, la prise en charge de la diminution des APL par les organismes HLM, risque de grever leur trésorerie d’une charge financière supplémentaire et ainsi hypothéquer le lancement de nombreux programmes de construction ou de réhabilitation.

Cette décision inique, prise sans aucune concertation avec les acteurs du logement social, impactera les communes qui comptent sur leur territoire un taux de logement social avoisinant les 50 à 60%. Elle fragilisera également durablement les petites entreprises du bâtiment très dépendantes de la vitalité économique du secteur.

Ce sont donc les territoires déshérités et abandonnés des politiques publiques qui devront une nouvelle fois payer la facture de la politique d’austérité menée par Emmanuel Macron. Dans cette affaire, les habitants du bassin minier ont été doublement trahis :

– Ils ne voient toujours pas se concrétiser la promesse d’un plan ambitieux de 100 millions d’euros pour la rénovation thermique du logement social faite par l’ex Premier ministre Bernard Cazeneuve lors de la campagne présidentielle de 2017.

– Ils constatent que rien ne sera entrepris pour non seulement augmenter les offres de logement social mais également améliorer l’habitat devenu insalubre dans de trop nombreuses résidences. Le Gouvernement fait mine d’ignorer que le logement minier est vétuste et mal isolé ce qui engendre une explosion des factures de chauffage.

Si une réforme profonde du logement social est plus que jamais nécessaire, elle ne doit pas s’illustrer par une perte sèche des moyens des bailleurs sociaux. Au contraire, Il faut bâtir des programmes ambitieux de construction et de réhabilitation et réformer nos critères d’attribution et d’expulsion pour que les Français soient enfin prioritaires dans l’accès au logement social. Parce que le logement social est vital pour nos territoires, il ne doit plus être sacrifié sur l’autel de politiques purement comptables qui font fi de la vraie vie des Français les plus modestes.

Front National

Personnes âgées violemment agressées par des migrants : maintenant ça suffit

Publié le

Drapeau FN 2

Communiqué de Presse du Front National du 14/10/2017

A quelques jours d’intervalle, l’agression ultraviolente à coups de couteau d’une personne âgée à Oloron-Sainte-Marie et le viol d’une octogénaire à Montauban par des migrants soulèvent l’effroi et l’indignation.

Effroi et indignation, car une fois encore, une fois de trop, le lien sanglant entre l’immigration sauvage, anarchique et l’insécurité est dramatiquement démontré.

Effroi et indignation, car la responsabilité des autorités françaises et européennes, initiatrices de ces politiques migratoires est engagée.

Alors qu’il a déjà été prouvé que des terroristes se sont infiltrés dans les colonnes ininterrompues de migrants pour semer la mort et le chaos sur le territoire français, il est désormais avéré que certains de ces migrants sont des assassins qui n’hésitent pas à s’en prendre aux plus fragiles de nos compatriotes.

Face à cette inquiétante et insupportable recrudescence de la violence liée à l’immigration, le Front National enjoint le gouvernement à prendre immédiatement les mesures de sécurité publique qui s’imposent :

– Arrêt total de l’arrivée de nouveaux migrants et/ou prétendus réfugiés sur le territoire.
– Expulsion immédiate de tout étranger en situation irrégulière.
– Recouvrement de notre souveraineté territoriale par la maîtrise permanente de nos frontières.

Cette politique qu’exige la sûreté du peuple français doit s’accompagner d’une dénonciation de la folle politique de la Commission européenne qui prévoit d’accélérer l’installation de 50 000 nouveaux migrants dans les pays de l’Union européenne.

Front National