UMPS

Les indignations à géométrie variables de François de Rugy…

Publié le

Ménard Emmanuelle

Communiqué d’Emmanuelle Ménard, député de l’Hérault du 09/08/2017

Alors que François de Rugy, le président de l’Assemblée nationale s’est engagé à sanctionner le parlementaire qui a imité des cris de chèvre en plein débat alors qu’une députée de La République En Marche s’exprimait, je suis toujours en attente de sa réaction alors que j’ai moi-même été insultée par un député communiste dans l’hémicycle.

Y-aurait-t-il deux poids deux mesures ? Si je m’associe à la protestation de la députée LREM Alice Thourot et à la condamnation du président de l’Assemblée de pareils comportements et de pareils propos, je m’étonnes que ce dernier n’ai rien à redire quand un parlementaire communiste, Stéphane Peu, ne trouve rien de mieux que de me traiter de « facho » en pleine séance.

Dans un courrier que j’ai adressée le 4 aoùt à François de Rugy, je lui rappelais que ce « facho » a été proféré par ce député alors que j’intervenais sur … la liberté d’expression.

Et d’ajouter « je ne doute pas un  instant que vous interviendrai de la même façon  à mon sujet (que pour la députée Alice Thourot ) auprès du député communiste Stéphane Peu pour le rappeler à l’ordre de la plus élémentaire courtoisie républicaine. Et devant la gravité de l’insulte je suis certaine que ce rappel à l’ordre de votre part fera l’objet d’une inscription au procès-verbal de la séance, conformément à l’article 70 de notre réglement intérieur ».

Faute, à l’heure qu’il est, de toute réponse de François de Rugy, alors qu’il vient encore dans l’hémicycle, de rappeler sa ferme condamnation de l’incident dont a été victime la députée LREM Alice Thourot, je crains que celui-ci n’ait des indignations à géométrie variable : Scandalisé à juste raison quand il s’agit d’une « attitude inadmissible » à l’égard d’une députée de sa sensibilité, il ne trouve rien à redire lorsqu’une « attitude inadmissible » vise une parlementaire dont il ne partage pas les opinions…

On pouvait espérer un comportement différent du président de l’Assemblée nationale, alors même qu’il aspire, dit-il, à une pratique différente de la politique.

Comme quoi, les vieux réflexes politiciens ont la vie dure…

Source : Page FB d’Emmanuelle Ménard

Communiqué de Marine Le Pen suite à l’attaque de Levallois-Perret

Publié le

Marine 29072016 France 2

Communiqué de Marine Le Pen du 09/08/2017

Ce matin à Levallois-Perret, 6 militaires de l’opération Sentinelle ont été lâchement attaqués par un conducteur qui semblait selon toute vraisemblance vouloir porter atteinte à leurs vies.

Nos pensées vont à ces soldats blessés et à leurs proches.

Les militaires, tout comme nos policiers et gendarmes, sont désormais très régulièrement la cible des terroristes. Les tentatives d’attentat se produisent en effet à un rythme qui s’accélère dangereusement. La situation s’est tellement dégradée qu’en quelques jours, en plein été, deux tentatives d’attentats ont été commises, à la Tour Eiffel puis à Levallois-Perret. Ces attaques interviennent après celles de Notre-Dame et des Champs-Elysées.

C’est insupportable.

A court terme, il est urgent de réfléchir à la façon de protéger les militaires de l’opération Sentinelle. Dans ce contexte il est inadmissible que le gouvernement diminue de manière drastique le budget de la Défense, à l’heure où nos armées interviennent sur de multiples terrains à l’étranger, et sont activement mobilisées par l’opération Sentinelle.

A l’inverse, il faut l’augmenter fortement.

De manière plus générale, il est temps de prendre le gigantesque problème du terrorisme islamiste à la racine. Le gouvernement n’entend pas agir, pas plus que le précédent. C’est l’angélisme et le laxisme qui prévalent, alors qu’il faudrait prendre des décisions fortes dans maints domaines : rétablissement de frontières nationales, expulsion des fichés S étrangers, fermeture des mosquées radicales, ne sont que quelques unes des mesures urgentes à prendre.

Front National

Nationalisation bienvenue pour les chantiers navals de Saint-Nazaire

Publié le

STX Saint-nazaire

Communiqué du FN 44 du 29/07/2017

La nouvelle d’une nationalisation prochaine des chantiers navals de Saint-Nazaire est plus que bienvenue.

Il s’agit d’un revirement spectaculaire du président, par rapport à ses engagements de campagne et sa politique en général, plutôt favorable aux privatisations, mais peu importe, car cela répond à une nécessité que l’État sanctuarise ses actifs stratégiques, pour des motifs de souveraineté industrielle. Et encore, Christophe Castaner, porte-parole du Gouvernement, bien embêté, cherche à minorer ce revirement !

Au Front National, ces quatre dernières années, nous demandions régulièrement cette nationalisation des chantiers navals, a minima partielle (51 % des capitaux) et temporaire dans le temps. Jean-Claude Blanchard, qui fut ouvrier-soudeur aux Chantiers, et ses colistiers, avaient porté les premiers cette thématique dans le débat public nazairien, durant la campagne municipale. À l’époque, le FN était bien seul…

Depuis, des personnalités politiques locales comme nationales avaient rallié cette position, opportunément, car au gré de campagne électorales : Arnaud Montebourg lors de la primaire de gauche, Benoît Hamon pendant la campagne présidentielle, Laurianne Deniaud durant la campagne législative, etc. Nous avions finalement raison les premiers.

FN 44

Mur « anti-migrants » de Séméac, la révolte gronde contre la folie migratoire!

Publié le

Semeac-Migrants-Mur-Juil17.jpg

Communiqué de presse d’Olivier Monteil, Secrétaire départemental du Front National des Hautes-Pyrénées du 25/07/2017

Les habitants de Séméac riverains de l’hôtel Formule 1 destiné à devenir un centre d’accueil pour migrants ont érigé un mur de 2 m de haut et 18 m de long la nuit du 23 au 24 juillet, afin d’en bloquer symboliquement l’accès.

En faisant racheter ce site comme 61 autres hôtels Formule 1 à la chaine ACCOR par la Société Nationale Immobilière (SNI, filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations), donc par l’Etat, le pouvoir politique va mettre à la rue les 8 employés de l’hôtel (directeur inclus) ou les délocaliser hors département, ce qui est un véritable scandale.

Nous avions d’ailleurs déjà réagi à cette situation insupportable par un précédent communiqué de notre candidate sur la 1ère circonscription, publié le 30 avril dernier.

Les riverains du Collectif Séméac ont précisé dans un communiqué « ne pas être contre l’accueil (…) mais il faut prendre également en compte les citoyens ».

Ils ont donc parfaitement compris que les premiers responsables du chaos migratoire qui frappe notre pays ne sont pas les immigrés clandestins en eux-mêmes, mais les politiciens de Gauche comme de Droite qui depuis des décennies ont abandonné nos frontières et les ont ouvertes à tous les vents de l’immigration-invasion, sans aucun contrôle sérieux ni crédible.

Les conséquences en sont désastreuses pour nos concitoyens : licenciements sans préavis, situations sécuritaires nouvelles et difficiles,surcoût considérable pour la collectivité nationale et « préférence étrangère », véritable discrimination à l’encontre des Français les plus démunis.

Le Front National des Hautes-Pyrénées soutient sans réserve l’action symbolique des citoyens de Séméac, révoltés à juste titre contre la politique migratoire anarchique, dangereuse et incontrôlée que mène le gouvernement Macron, dans la droite ligne de son prédécesseur Hollande.

Après à peine quelques mois de folle gouvernance Macron, la révolte gronde et la colère ne cesse de monter.

Seul le Front National propose l’arrêt immédiat de l’immigration, le rétablissement de véritables frontières contrôlées et la protection des Français, libres de vivre en paix chez eux !

 FN 65

Le vrai hommage au Père Hamel : combattre l’islamisme sans faiblesse !

Publié le

Bay Normandie

Éditorial de Nicolas Bay, SG du Front National du 28/07/2017

Le père Jacques Hamel a été égorgé lors de la célébration d’une messe, simplement en raison de sa foi, et on peut – comme l’a rappelé Marine Le Pen – le considérer comme un martyr. Quelques jours après l’attentat islamiste de Nice et ses 86 victimes (et 250 blessés !), la barbarie islamiste franchissait un nouveau palier en commettant ses atrocités dans un lieu de culte catholique.  

Les attaques récentes sur les Champs-Elysées et sur le parvis de Notre-Dame, tout comme celles survenues en Angleterre, ont montré que la menace est toujours présente et peut frapper à tout moment. Si les hommages sont certes indispensables, ils ne permettront pas à eux seuls de protéger les Français. Le meilleur, le plus bel hommage que l’on puisse rendre au père Hamel et à toutes les victimes, c’est de mener – enfin – une guerre contre l’islamisme sans la moindre faiblesse, sans la moindre hésitation.

Front National

Inéligibilité des députés pour délit d’opinion : en marche vers le gouvernement des juges !

Publié le

Bilde Bruno député du PDC

Communiqué de presse de Bruno Bilde, député FN du Pas-De-Calais du 27/07/2017

Les députés de la République en marche et leurs collègues d’extrême gauche viennent d’adopter un article de loi orwellien qui menace très gravement la liberté d’expression des parlementaires et les place sous la tutelle de l’institution judiciaire.

En effet, l’article de loi qui vient d’être adopté, prévoit l’instauration d’une peine d’inéligibilité de 10 ans à l’encontre de personnes condamnées pour des propos jugés « racistes » ou « discriminatoires ». Sous prétexte de lutter contre le racisme, l’instauration de ce régime liberticide va museler encore un peu plus les parlementaires et autres élus locaux qui osent combattre l’immigration massive, la progression du communautarisme et son corollaire l’islamisme.

L’autocensure deviendra la règle de conduite car les parlementaires seront suspendus au bon vouloir de juges qui comptent parmi eux, des militants politiques d’extrême gauche issus du syndicat de la magistrature. Rappelons que pour avoir comparé des prières de rue à une forme d’occupation du territoire national, Marine le Pen a été poursuivie par la LICRA pour racisme et propos discriminatoires. Si elle avait été jugée à la suite de l’adoption d’une telle loi, un obscur juge aurait pu la condamner à une peine d’inéligibilité de 10 ans ce qui l’aurait empêché de se présenter à l’élection présidentielle…

Cet article de loi, fruit d’un lobbying abject de groupuscules antiracistes gavés d’argent public, est en réalité l’arme ultime du système Macron contre Marine le Pen et les députés du Front National. Il vise à les réduire au silence car ils incarnent aujourd’hui, la seule opposition sérieuse au recul inquiétant des libertés publiques et de la démocratie.

Non au gouvernement des juges ! Oui à la liberté d’expression !

Front National

Nationalisation de STX France : une décision bienvenue mais restons vigilants

Publié le

flamme-3Communiqué de presse du Front National du 27/07/2017

Le Front National salue la décision du gouvernement de nationaliser les chantiers de Saint-Nazaire, conformément à ce que nous réclamions depuis des années, au nom de la préservation des intérêts stratégiques et industriels de la France.

Depuis 2006, les chantiers de Saint-Nazaire ont en effet été victimes du manque de vision stratégique de l’Etat, passant entre les mains d’actionnaires étrangers (norvégiens puis coréens), manifestement instables et peu fiables. Aujourd’hui, le danger était que les chantiers passent sous le contrôle de leur principal concurrent italien, le groupe Fincantieri, aux intentions potentiellement hostiles. Dans ce contexte, la nationalisation des chantiers, qu’elle soit temporaire ou non, apparaissait comme la seule décision pertinente pour protéger nos intérêts nationaux et préserver les savoir-faire et l’emploi.

La France a besoin d’un État stratège, avec une vision claire, capable d’agir pour protéger mais aussi développer notre industrie, dans tous les domaines.

Nous espérons à présent que cette décision du gouvernement ne sera pas retoquée par la Commission européenneet que l’Etat assumera jusqu’au bout ses responsabilités, sans dérobade ni faux semblant.

Front National