Union européenne

L’idéologie européiste avant l’intérêt des Français

Publié le

Philippot officiel 1

Communiqué de Florian Philippot, Député français au Parlement européen du 24/06/2017

Dans une Interview au Figaro, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire confirme une politique de soumission totale à l’Union Européenne et donc à l’Allemagne, qui aggravera les tendances déjà à l’œuvre.

Ainsi, le gouvernement vise l’émergence d’un budget de la zone euro et d’un ministre européen des Finances, c’est à dire le renforcement des mécanismes fédéralistes au détriment de la souveraineté de la France. Ces mécanismes coûteraient très cher à la France en termes de transferts financiers, amèneraient sans doute l’impôt européen et obéissent bien sûr à une volonté allemande.

Pour accompagner ce choix de l’UE à tout prix, le ministre promet d’intensifier encore l’austérité déjà imposée au peuple : hausse massive de la CSG, destruction du droit du travail, privatisations et désengagement de l’Etat.

Au-delà de ces annonces, qui ne sont finalement que la continuité des choix faits par les gouvernements précédents pour soumettre toujours davantage la France à la tutelle germano-européenne, aucune réflexion de fond n’émerge sur la nécessité du patriotisme économique, l’urgence de redonner à notre pays des armes face à la mondialisation sauvage, ni sur le soutien massif à la recherche, à l’innovation et aux PME PMI qui est pourtant vivement attendu.

Front National

Pour la Commission européenne, l’idéologie immigrationniste passe avant la sécurité sanitaire !

Publié le

Commission européenneCommuniqué de presse de Mireille d’Ornano, cosigné par Jean-François Jalkh Député français au Parlement européen du 21/06/2017

À plusieurs reprises, j’ai tenu à interpeller la Commission européenne sur les liens entre immigration et risques sanitaires. Les réponses de Bruxelles ne semblent pas être à la hauteur de la gravité de la situation.

Les faits sont têtus : d’après le journal Le Monde, 60 % des nouveaux cas de tuberculose recensés en France concernent des personnes nées à l’étranger. Lorsqu’elle est interrogée sur la santé des migrants, la Commission européenne répond sur les « besoins de santé publique des migrants ».

Pourtant, les conséquences sur la santé des Européens ne sont pas moins préoccupantes ! En 2015, la Commission européenne affirmait à la fois ne disposer « que de peu d’informations précises sur la santé des migrants » et « [ne pas avoir l’intention] de proposer comme mesure de précaution des mesures de refoulement ».

Aussi, pour maîtriser les conséquences sanitaires de l’immigration, mes collègues et moi-même avons proposé plusieurs résolutions sur ces sujets. Celles-ci allaient de la prévention par des contrôles médicaux aux frontières à l’évaluation des coûts sanitaires liés à l’immigration.

Difficile de protéger la santé de nos concitoyens, quand on sait que le Parlement européen n’a souhaité donner suite à aucune de ces propositions des élus du Front National !

Sources : http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/06/10/le-faux-retour-de-la-tuberculose-en-france-du-aux-arrivees-de-migrants_4947490_4355770.html?xtmc=tuberculose_etranger&xtcr=3
http://www.europarl.europa.eu/sides/getAllAnswers.do?reference=E-2017-000203&language=FR http://www.europarl.europa.eu/sides/getAllAnswers.do?reference=E-2015-009067&language=FR
http://www.europarl.europa.eu/sides/getAllAnswers.do?reference=E-2015-010391&language=FR

Le vrai visage de l’Union européenne : une dictature mondialiste et immigrationniste

Publié le

ferrand-png

Communiqué d’Édouard Ferrand, Chef de la Délégation FN-RBM au Parlement européen du 15/06/2017

En obéissant comme à l’accoutumée aux oukases de la Commission, le Parlement a donné son aval aux sanctions contre la République tchèque, la Hongrie et la Pologne. Ces nations européennes ont été sanctionnées pour avoir refusé de subir la politique de submersion migratoire édictée par Merkel et Juncker, rejoints récemment par Macron. L’Union européenne veut dénaturer nos nations, noyer notre civilisation, mettre en péril la survie de nos peuples. A contrario, le Parlement s’est montré tout aussi agressif à l’égard de Marine Le Pen qui avait voulu avant tout mettre en garde nos concitoyens contre le danger islamiste. Un autre rallié, au passage, au système Macron…

Il est plus que temps, dans la foulée du Brexit, de se débarrasser de Bruxelles et de sa caste mondialiste et dictatoriale.

FN-ENL

Communiqué de presse du Front National du 14/06/2017

Publié le

Flamme large

Communiqué de presse du Front National du 14/06/2017

Après deux années de crise terrible sur fond de surproduction, de fin irresponsable des quotas et de dérégulation européenne dangereuse, les producteurs de laits manifestent une fois encore leur colère.

Sommés de baisser leur prix de vente en dessous des coûts de production quand les cours étaient bas, ils demandent aujourd’hui à ce que les hausses récentes leurs soient répercutées. Cette revendication est d’autant plus légitime que les géants de l’industrie laitière refusent de jouer le jeu de la transparence sur les marges, une mesure pourtant actée par la loi Sapin 2.

Le gouvernement d’Emmanuel Macron doit tenir ses engagements de campagne concernant l’amélioration des négociations commerciales. À moins qu’il ne préfère, comme tous les gouvernements précédents, se coucher devant les seuls intérêts des géants de l’agroalimentaire et de la distribution.

Les députés FN qui seront élus dimanche se chargeront de lui rappeler ses engagements.

Front National

Le Parlement européen tente d’interférer dans la campagne législative de Marine Le Pen !

Publié le

Lebreton PE

Communiqué de Gilles Lebreton, député FN au Parlement européen du 14/06/2017

Le parquet d’Aix-en-Provence a demandé au Parlement européen de lever l’immunité parlementaire de Marine Le Pen, accusée d’avoir diffamé Christian Estrosi.

Saisie de cette demande, la commission des affaires juridiques du Parlement, dans laquelle j’ai l’honneur de siéger, s’est réunie le soir du lundi 12 juin. Le rapporteur du dossier étant absent pour cause de mission officielle au Kosovo, elle aurait dû repousser l’examen de la demande. Mais de façon scandaleuse, elle a décidé de dessaisir l’infortuné rapporteur de son dossier, de nommer un nouveau rapporteur, et de charger celui-ci de rédiger son rapport dans la nuit du lundi au mardi !

J’ai bien entendu protesté en comparant ce coup de force à l’instauration illégale d’une sorte d’état d’urgence au sein du Parlement, et en dénonçant la violation de toutes les procédures démocratiques.

Rien n’y a fait. Le rapport a été rendu le matin du mardi 13 juin, ce qui a permis à la commission des affaires juridiques de se réunir l’après-midi du même jour et de voter la levée d’immunité de Marine Le Pen. L’objectif est de toute évidence de permettre à l’assemblée plénière du Parlement de confirmer la levée d’immunité de Marine Le Pen le jeudi 15 juin pour perturber sa campagne législative.

Informée de cette décision, Marine Le Pen a exprimé sa satisfaction qu’on lui donne ainsi l’occasion de faire le procès de Monsieur Estrosi et de tous les élus qui frayent au quotidien avec les organisations fondamentalistes.

Gilles Lebreton

Professions réglementées : demain, serez-vous soigné par des médicaments frelatés ?

Publié le

martin-dominique-officiel

Communiqué de presse de Dominique Martin, Député européenCommission Emploi et Affaires Sociales, Groupe Europe des Nations et des Libertés du 13/06/2017

Monsieur Macron veut revenir sur les professions réglementées au motif qu’elles seraient génératrices d’inégalités. Notaires, huissiers, pharmaciens, médecins, chauffeurs de taxis sont, par exemple, des métiers qui sont mieux encadrés que les autres. Pourquoi ? Afin d’assurer aux citoyens une meilleure protection dans des domaines en général plus sensibles : cession de patrimoine, santé, transport de personnes, etc.

Que veulent faire Monsieur Macron et Richard Ferrand, grand architecte de la réforme des professions réglementées ? Ils veulent faire disparaitre cette protection qui pourtant vous permet d’utiliser ces services sans crainte. Ils veulent obéir aveuglément aux injonctions de la Commission européenne dont l’objectif est de créer de nouveaux marchés au bénéfice des grandes multinationales et des grandes surfaces !

Comme l’explique la Présidente de l’Union européenne de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises (UEAPME), Ulrike Rabmer-Koller, avis que partage Marine Le Pen, il faut laisser aux États membres leur souveraineté dans ce domaine afin de « garantir une haute qualité des services et de la formation ». Des réformes sont nécessaires, mais pas, comme le soutient Monsieur Macron, la casse de ces professions qui ont permis à la France de préserver des services de qualité, face à la crise, la précarité et la globalisation.

Front National

De Londres à Paris : quand l’islamisme sera-t-il vraiment combattu ?

Publié le

Etat islamique ville

Éditorial de Nicolas Bay, du Front National du 09/06/2017

Mois après mois, semaine après semaine, la liste des attentats islamistes frappant l’Europe ne cesse de s’allonger. Et avec elle, celle des victimes… Le profil des terroristes est toujours le même : immigré (ou issu de l’immigration), inféodé à l’État islamique et habité d’une haine profonde de notre civilisation et de notre identité. Et, le plus souvent, ces terroristes ont bénéficié du laxisme judiciaire autant que du laxisme migratoire.

Et ce cauchemar risque de continuer. Les mesures annoncées par le nouveau Président de la République, telles que la création d’une « Task Force », instrument de communication qui relève davantage du gadget que de l’action opérationnelle, et le gouvernement d’Edouard Philippe sont bien loin d’être à la hauteur des enjeux. Leur soumission aux grands dogmes de l’Union Européenne sur la libre circulation des biens et des personnes les amène à écarter tout véritable contrôle aux frontières, mesure pourtant indispensable pour empêcher d’éventuels terroristes de pénétrer sur le territoire national.

Face à l’inertie d’un pouvoir qui se contente de dire qu’il faut être « vigilant » et non combattif, nous serons à l’Assemblée nationale les défenseurs de la sécurité nationale. Le temps ne doit plus être aux faux-semblants et aux déclarations pompeuses, mais bien à une action forte et déterminée pour combattre la barbarie islamiste. Les fichés S étrangers doivent être expulsées, les différentes branches de l’islamisme (salafisme, Frères musulmans…) éradiquées de notre territoire, les mosquées radicales fermées.

Voter dimanche pour un candidat Front National, c’est s’assurer une opposition implacable aux tergiversations d’une e politique largement responsable de la guerre intérieure qui nous est menée !

Votez pour défendre la France et protéger les Français.

Front National