WDSJ

Paris 2024, une bonne nouvelle, mais…

Publié le

WDSJ 2016

Communiqué de Wallerand de Saint Just, président du groupe FN IDF au conseil régional d’île-de-France du 13/09/2017

Sans surprise, Paris sera officiellement désignée ce soir comme ville hôte des Jeux Olympiques de 2024. Sans surprise, car Paris est de fait la seule ville encore en lice, toutes les autres villes candidates ayant jeté l’éponge.

Une situation qui doit interroger et qui devrait inciter d’avantage à la prudence qu’au triomphalisme.

Certes, le projet Paris 2024 semble en l’état bien fait et cohérent, privilégiant la rénovation ou l’adaptation de structures existantes et donc réutilisables au cœur de nos villes, plutôt que de nouvelles constructions périphériques abandonnées sitôt la fête finie, comme cela fut souvent le cas par le passé. Cette particularité a amené, pour l’instant, nos élus au Conseil régional d’Île-de-France à apporter tout leur soutien à l’aventure.

On ne peut pas oublier pour autant les 330% de dépassement du budget des JO de Rio, ou les 110% de ceux de Londres. On sait par ailleurs combien les JO d’Athènes ont été un des multiples facteurs de l’effondrement économique de la Grèce.

Qui dit aménagement dit également nuisances, qu’en sera-t-il pour les riverains alors que la circulation dans Paris relève déjà de l’impossible suite aux décisions d’Anne Hidalgo ? Autant de question que nous poserons et sur lesquelles nous serons particulièrement vigilants afin que la fête des uns ne tourne pas au cauchemar de tous les autres.

Front National

Publicités

L’agriculture biologique est en péril en Île-de-France

Publié le

WDSJ 2016

Communiqué de presse de Wallerand de Saint Just, Président du groupe FN-IDF au Conseil régional d’Île-de-France du 03/08/2017

L’actuel ministre de l’agriculture, Stéphane Travert, a indiqué qu’il ne reviendrait pas sur la coupe budgétaire de 800 millions d’euros décidée par son prédécesseur socialiste, Stéphane Le Foll !

Ce sont les aides à l’agriculture biologique qui souffriront le plus de ces mesures d’austérité mises en place pour satisfaire les exigences de Bruxelles.

Le groupe FN-IDF au Conseil régional d’Île de France soutient les protestations du Groupement des agriculteurs bio d’Île de France qui écrit avec raison que « les dispositifs d’aide sont trop instables et ne permettent pas aux agriculteurs de se projeter dans les investissements nécessaires à la transition écologique de leurs exploitations ».

Wallerand de Saint Just adresse ce jour une lettre à la présidente de la Région, Madame Valérie Pécresse, pour lui demander d’envisager rapidement, au niveau du Conseil régional, les mesures propres à tenter de pallier l’incroyable irresponsabilité gouvernementale, bien entendu, dans le cadre du budget régional qui pourrait augmenter, de ce chef, plus que des 400.000 euros décidés au budget primitif 2017.

Front National

Anne Hidalgo veut toujours plus de migrants à Paris et en France

Publié le

WDSJ 2016

Communiqué de Wallerand de Saint Just, secrétaire de la fédération du Front national de Paris du 06/07/2017

« La situation actuelle est intenable et doublement indigne pour les migrants comme pour les habitants ». C’est sans doute la seule partie de l’intervention d’Anne Hidalgo depuis le centre pour migrants de la porte de La Chapelle, avec laquelle nous sommes d’accord.

On retrouve sinon dans son projet les divagations habituelles de la politique d’encouragement de l’immigration de masse : « répartition organisée des migrants sur l’ensemble du territoire », « Fonds d’accueil d’urgence des migrants humanitaires » doté de 10 millions d’euros par an, délai pour travailler réduit de 9 à 6 mois, les chômeurs français apprécieront. Et hausse de 98 millions d’Euros, pour un total de 446 millions par an d’ici 2022, des fonds consacrés à l’accueil.

Et cette perle : s’inspirer « d’expériences locales comme celle du centre de premier accueil humanitaire ouvert en 2016 à Paris », c’est à dire précisément le lieu de toutes les dérives qui justifient son discours du jour. La particularité d’aujourd’hui réside toutefois en ce qu’Anne Hidalgo réclame le vote d’une loi pérennisant les mesures en faveur des clandestins.

Le Front National déplore qu’Anne Hidalgo ne prenne pas la mesure réelle d’un problème qu’elle a elle même contribué à créer en participant avec son centre à l’appel d’air permanent vers la France et vers Paris. Pendant que des dizaines de milliers de clandestins, qui n’ont rien de réfugiés, débarquent chaque semaine en Europe, nos compatriotes dorment dans leur voiture ou dans une tente à l’entrée du village.

Il est indécent de vouloir continuer à attirer ces clandestins sur notre sol.

Qu’on crée 100 places, il en arrivera 1000, qu’on en crée 1000, ils viendront 10 000.

Nous demandons l’envoi d’un message clair aux candidats à l’immigration : nous ne pouvons pas les accueillir, nous ne le ferons pas, et toute personne entrée illégalement sur notre sol en sera expulsée.

Front National

Un festival interdit aux « Blancs » dans des locaux publics : Anne Hidalgo doit s’expliquer

Publié le Mis à jour le

Wdsj 1

Communiqué de Wallerand de Saint Just, secrétaire de la fédération du Front National de Paris du 26/05/2017

L’association Nyansapo organise du 28 au 30 juillet à Paris un festival « Afroféministe ». Ce festival se divisera en plusieurs espaces, dont certains sont ouvertement décris par les organisateurs sur les documents de présentation comme des « espaces non mixtes personnes noires », c’est à dire interdits aux « Blancs ». Sans parler des espaces réservés aux « personnes assignées femme racisées », terme faisant ouvertement référence à une conception racialiste de la société.

Le scandale serait déjà important s’il n’avait pas été constaté de surcroit que ce festival sera hébergé par l’associationLa Générale Nord-Est dans ses locaux du 14 avenue Parmentier, dans le 11e arrondissement de Paris. Des locaux concernés par l’opération « réinventer Paris », et dont le propriétaire est… la mairie de Paris.

Anne Hidalgo doit s’expliquer immédiatement quant à l’organisation dans des locaux municipaux d’un évènement mettant en avant une conception ouvertement racialiste et anti républicaine de la société et excluant de fait une partie des parisiens en raison de leur couleur de peau.

Alors qu’elle est toujours très prompte à dénoncer toutes les discriminations,nous ne saurions accepter que le maire de Paris ne réagisse pas face à cet acte flagrant de racisme.

Front National

A Paris, porte de La Chapelle, on cache les clandestins le temps d’une visite officielle

Publié le

WDSJ 2016

Communiqué de Presse de Wallerand de Saint Just, Secrétaire départemental de la fédération du Front national de Paris du 24/05/2017

« Nous nous sommes félicités que le passage des membres de la commission d’évaluation du Comité International Olympique à Paris, ait permis de mobiliser la force publique » (Gérald Briant, adjoint PCF du XVIIIe). « On a bien heureusement pu faire en sorte que le secteur de la porte de La Chapelle, soit plus présentable (sic)» (Daniel Vaillant, député PS). Autant de citations révélées par le journal Le Parisien du 24 mai.

Afin de présenter un village Potemkine au CIO, il a tout simplement été décidé de loger aux frais du contribuable 1609 clandestins installés dans les campements sauvages du quartierde La Chapelle. Une fois le CIO passé, gageons que les femmes continueront d’être harcelées nuit et jour et de vivre dans la peur, que les trafics et la délinquance qui pullulent autour des « réfugiés » continueront de prospérer, et que le quartier redeviendra le cauchemar qu’il est actuellement pour ses habitants.

Le Front National dénonce le cynisme de la gauche parisienne, consciente du mal qu’elle inflige aux riverains au point de mettre la poussière sous le tapis le temps d’une visite officielle.

Seuls les candidats du Front National proposent une politique qui permettra de rendre sa dignité au quartier de La Chapelle, et non de le rendre « présentable » provisoirement : le contrôle de nos frontières et l’expulsion de tout étranger en situation irrégulière sur le sol de la République.

Front National

Les clandestins parisiens encouragés vers l’emploi

Publié le

WDSJ 2016

Communiqué de Presse de Wallerand de Saint Just, Secrétaire de la fédération du Front national de Paris du 13/03/2017

Myriam El Khomri, ministre du chômage de François Hollande, lance aujourd’hui à Paris un nouveau volet de la « Garantie jeunes », un des multiples plans censés accompagner vers l’emploi de jeunes précaires. Mais, nouveauté de l’expérimentation inaugurée aujourd’hui par la ministre en personne, pour la première fois, ce sont des « réfugiés » qui vont être concernés, vingt clandestins pris en charge et hébergés par l’Etat dans la capitale.

Il y a aujourd’hui près de 200 000 chômeurs, toutes catégories confondues, dans la seule ville de Paris. Un chiffre en augmentation constante d’après les données de la Préfecture de région. L’immense majorité d’entre eux sont des chômeurs de catégorie A, les plus précaires. Les demandeurs d’emplois sont près de 1 million en Ile-de-France suivant les derniers chiffres officiels. Là encore le chiffre est en augmentation.

Ce simple constat rend particulièrement indécent cette nouvelle initiative du gouvernement, pour l’instant embryonnaire, mais immanquablement destinée à s’élargir et à priver encore un peu plus d’emploi les Français en difficulté au profit des migrants illégaux. Il ne faudra pas compter sur Fillon ou Macron pour revenir sur ces élucubrations. Seule Marine Le Pen assurera une juste et légitime priorité à l’emploi pour nos compatriotes, notamment par le biais de son engagement 38, la création d’une taxe additionnelle sur l’embauche de salariés étrangers.

Front National

Frontières ouvertes, Tour Eiffel fermée

Publié le

Wdsj 1

Communiqué de Wallerand  de Saint-Just, président du groupe FNIDF Bleu Marine au Conseil régional d’Ile-de-France du 10/02/2017

La tour Eiffel, symbole de Paris et de la France dans le monde entier, monument le plus visité au monde, contrainte de se fortifier derrière une immense vitre pare-balle pour garantir la sécurité de ses visiteurs : voilà la triste situation de la capitale de la France aujourd’hui.

L’inaction coupable de nos gouvernants face au terrorisme islamiste, les oblige à prendre des mesures désespérées pour garantir la sécurité.. Ils refusent de protéger nos frontières, mais édifient des murs dans nos villes…

Alors que l’attaque du Louvre vient de nous rappeler la triste réalité de la menace islamiste sur nos lieux touristiques, seules les propositions de Marine Le Pen de rétablir le contrôle de nos frontières (engagement 24) et de lutter réellement contre le terrorisme islamiste (engagements 29 à 33) permettront de garantir réellement la sécurité des touristes et des parisiens.

Le 10/02/2017

Front National